Mois : juin 2007

L’architecture écologique

Parallèlement à la question cruciale du développement durable qui se pose de plus en plus comme une solution incontournable  au respect de notre environnement, se développent de nouveaux modes d’urbanisation mais également d’architecture.

L’architecture écologique souhaite répondre à ces nouvelles préoccupations, mais cherche également à rendre notre lieu de vie plus sain à travers plusieurs exigences : des matériaux de qualité, naturels, respectueux de notre santé et de notre environnement. Ce type d’architecture implique également un retour aux « sources de l’architecture » par  la redécouverte du bon sens de nos prédécesseurs : une disposition judicieuse du batiment selon l’exposition solaire,  la mise en place de jardins pour l’assainissement de l’air …

Voici un ensemble de documentaires très bien réalisés qui vous aideront à redécouvrir cette architecture.

Architecture écologique L’architecture écologique.
de Dominique Gauzin-Müller.
Edition Le Moniteur.
286 pages. 59€. ISBN : 2-281-19137-0.
25 maisons écologiques 25 maisons écologiques.
de Dominique Gauzin-Müller.
Edition Le Moniteur.
286 pages. 45€. ISBN : 2-281-19282-2.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ambroise Vollard : promoteur de l’art moderne

De Cézanne à Picasso : chefs d’oeuvre de la galerie Vollard

Exposition au  Musée d’Orsay  du 19 juin au  16 Septembre. Réalisée par Anne Roquebert, conservateur au musée d’Orsay, avec la collaboration d’Isabelle Cahn, chargée d’études documentaires au musée d’Orsay.

Le galériste Ambroise Vollard (1866-1939) était un véritable découvreur de talents. Sa passion pour l’art l’a toujours conduit à s’intéresser aux artistes hors des circuits et des salons officiels. Ainsi il découvrit les talents de la peinture moderne, impressionnistes ou avant-gardistes, parmi lesquels  Cézanne, Matisse, Gauguin, Van Gogh, Bonnard et … Picasso pour qui il organise leurs premières expositions. Très proches des artistes, il publia un livre évoquant ses nombreux souvenirs en leur compagnie, En écoutant Cézanne, Degas, Renoir et sur son métier de galériste, Souvenirs d’un marchand de tableaux, qui constitue un témoignage unique sur la vie artistique et intellectuelle du début du XXe siècle.
Après sa rencontre avec Jarry, il fréquenta plus assidûment les milieux littéraires, devint un conteur hors pair, publia en son nom Le Père Ubu à la Guerre.  Devenu également éditeur, il contribua grandement à la découverte de nouveaux poètes illustrés par de grands maîtres.

Des oeuvres passionnantes et un panorama de la peinture moderne à redécouvrir.

Pour plus d’infos : http:www.musee-orsay.fr et sur le site de l’Express un diaporama donnant un riche avant-goût de l’exposition.

 Catalogue de l’exposition De Cézanne à Picasso : chefs d’oeuvre de la galerie Vollard.
Edition Musée d’Orsay / RMN.
56€.ISBN : 2-71185272-7.
 En Ecoutant Cézanne, Degas, Renoir.
Edition Grasset.
422 pages. 11.20€. ISBN : 2-246-16724-8.
 Souvenirs d’un marchand de tableaux.
Edition Albin Michel.
426 pages. 20€. ISBN : 978-2-226-15867-3.
 Le Père Ubu à la guerre.
Edition Mille et Une Nuits.
174 pages. 3€. ISBN : 2-84205-972-7.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Maîtres de la bande dessinée européenne

Maîtres de la bande dessinée européennede Jean-Pierre Angremy sous la direction de la BNF.

Ce catalogue de l’exposition permet de prolonger la visite de l’exposition réelle ou virtuelle sur les maîtres de la BD européenne et l’histoire du « 9e art ». 13 pays et 70 maîtres sont présentés.

Cet ouvrage remet les pendules historiques à l’heure en redonnant à l’Europe sa place dans le 9e art, continent précurseur dont la créativité contamina les Etats-Unis (suivirent les comics), et en la replaçant face à la production des manga japonais.

Classé par thématique, l’approche encyclopédique reste très ludique à l’image de la BD : type de BD (humour; aventure, noire et blanc, imagiers …), héros de la BD (poétique, romanesque de western, antihéros, seconds rôles …). Une section technique de la BD permet de se familiariser avec le langage des créateurs et de mieux cerner le travail réalisé en amont : planche sans texte, bulle mais aussi scénario, mouvement, bande son …
Un indispensable de la bibliographie sur la BD.

Maîtres de la BD européenne
Edition du Seuil
207 pages. 42.70€. ISBN : 2020436574.

 

A voir !

Des premières planches à l’édition actuelle de la « littérature en estampe »1, vous pouvez découvrir ces maîtres sur l’exposition virtuelle : http://expositions.bnf.fr/bd/index.htm
L
e site des Editions du Seuil

1 Rodolphe Töpffer, inventeur de la BD (1799-1846)

Rendez-vous sur Hellocoton !

« The Blues » by Scorsese and co ….

the bluesUne réédition attendue de ce documentaire épatant  sur le Blues ! A compléter  par l’album correspondant pour prolonger le plaisir.

La brochette de réalisateurs est bien plus qu’alléchante : Scorses, Wenders,  Eastwood … Sept réalisateurs sous la houlette de Scorsese, se penchent sur l’histoire du Blues. Amateur éclaire ou grand amoureux du jazz toucheront du doigt l’origine et le génie du blues.

Suite à la réalisation d’un documentaire sur Eric Clapton, Scorsese frappé par les liens entre cette musique actuelle et les jazzmen de légende des origines, décide alors de proposer aux réalisateurs qu’il admire et sait mélomanes de se lancer dans cette aventure avec lui. Comme il l’a expliqué lui-même lors de la sortie du premier opus, ses intentions étaient avant tout pédagogiques :

« Né en Amérique, le Blues est devenu universel. Dans sa manière très particulière de raconter des histoires, il a inspiré des artistes de toute origine et continue d’influencer la musique aujourd’hui. Nous espérons que cette collection de 7 films permettra à un nouveau public – et surtout aux plus jeunes, fans de rock ou de hip-hop – de découvrir le Blues, d’en apprécier le génie, d’en saisir l’origine (la lutte contre l’esclavage) et d’en comprendre les liens avec la musique qu’ils écoutent. Notre but n’a jamais été de produire quelque chose d’exhaustif sur le Blues. Nous avons souhaité, dès le départ, donner la possibilité à quelques-uns des cinéastes les plus créatifs d’exprimer leur passion commune pour cette musique. Avec cette collection, le public a la possibilité d’avoir accès à l’essence même du blues. »

En coffret complet ou par épisode, cette collection est indispensable pour tout amateur de blues.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Princesses oubliées ou inconnues

princesses oubliés

Entre album, documentaire et jeu.

Les illustrations de Rebecca Dautremer sont toujours aussi magnifiques. L’album est déconcertant . Intemporel, jeune enfant ou adulte, il les touche par sa créativité. Chaque princesse est l’occasion de revoir un « code » du conte :  le berceau, le palais … sous un regard amusé. Ne vous attendez pas à trouver toutes les princesses traditionnelles, car nombreuses sont celles qui méritent le devant de la scène et à qui les auteurs rendent justice dans cet album : exit Poucelina, place à la princesse Poupoupidou. 40 portraits dépaysants vous racontent les vies et les bruits de couloir de ces princesses hors du commun, heureuses ou malheureuses, riches ou pauvres. Tout ce qu’il faut donc savoir pour reconnaître une vraie princesse à coup sûr. Un index, un guide pratique et une bibliographie vous y aide … sans oublier un test pour savoir quelle princesse vous êtes !
La typographie décalée est donc peu adaptée pour un jeune lecteur qui peut rencontrer des difficultés à lire. De même les registres du langage sont très variés et le vocabulaire riche, il nécessite un bon niveau de lecture.

A savourer par sa beauté et son humour comme une gourmandise …

Princesses oubliées ou inconnues.
Edition Gauthier-Languereau.
92 pages. 19€. ISBN : 2013929218.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il faut qu’on parle de Kévin

On ne peut atteindre quelqu’un que s’il possède une conscience. On ne peut punir quelqu’un que s’il a des espoirs que l’on peut contrarier, ou des attachements que l’on peut rompre ; quelqu’un qui se soucie de ce que l’on pense de lui. On ne peut punir que des gens qui ont déjà un tout petit peu quelque chose de bon en eux.

 

il faut qu'on parle de kévinUn livre qui vous tient en haleine.

Même si le postulat de base peut faire craindre le sensationnel ou le pathos – l’histoire de la mère d’un de ses enfants  » de Columbine », un de ses enfants tueurs aux Etats-Unis – , vous êtes pris par  le récit tant par sa structure que son contenu.
En effet, le roman se base sur l’envoi de lettres de cette maman, Eva, à son ex-mari, Franklin, après la tuerie commise par son fils. Deux ans après l’horreur et moult rencontres fortes en adversité avec son fils incarcéré, cette mère tente de comprendre. Comprendre non seulement comment cela a pu arriver, le « pourquoi » persécuteur et harassant auquel elle doit faire face au quotidien et dans ses relations aux autres. Comprendre également où en tant que parents, le couple a pu échouer dans l’éducation du fils car deux visions très différentes opposent le père et la mère, et cela dès la grossesse. Poussée par l’ambivalence de ses sentiments à l’égard de son enfant, qui s’avère cruel et difficile dès le plus jeune âge, cette mère se pose l’ultime question : peut-on haïr l’enfant né de ses entrailles ?
Ces lettres, parfois dures au début, souvent émouvantes au fil des confidences, évoquent avant tout les difficultés de la maternité et de l’éducation, auxquelles les femmes d’aujourd’hui peuvent être confrontées. On peut atténuer son propos par le fait que l’auteur en question n’a pas vécu elle-même une maternité et que ce livre l’a poussé à refuser de devenir mère à son tour. Certes. Mais le propos reste juste. Nous sentons le désarroi croissant de cette mère face à son enfant, atypique et dur, qui l’a toujours rejeté et sème la zizanie dans son couple. Un livre bouleversant qui ne laisse pas indifférent.
Un des derniers livres j’ai dévoré. Un coup de coeur, un coup de poing.

Orange Prize 2005.

Il faut qu’on parle de Kévin.
Editions Belfond.
480 pages. 21€. ISBN : 2714441181

A voir !

Le site des éditions Belfond

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le gros monstre qui aimait trop lire

Le-gros-monstre-qui-aimait-trop-lire-Lili-Chartrand-Rog--.jpg
Un album idéal pour donner le goût de la lecture à vos petits monstres …

Cet album drôle et aux couleurs châtoyantes plaira aux enfants qui suivent les aventures d’un gros monstre « affreux, sale et méchant » au pays de la lecture …
En effet pour cette  étrange créature, au hasard de son activité de la journée – effrayer les humains s’aventurant dans sa forêt – découvre un livre, une bien curieuse chose, n’ a aucun goût et se mange pas, mais qu’il finira pourtant par le dévorer mais pas comme il le pensait ! Et il se pourrait bien que le virus de la lecture contamine ses congénères …

Le gros monstre qui aimait trop lire
Editeur Dominique et Compagnie.
29 pages. 32 pages. ISBN : 2895123896.
Public : enfants de 6 à 9.
http://www.dominiqueetcompagnie.com/

Vous pouvez découvrir l’attendrissante histoire de ce gros monstre, grâce à ce film réalisé par l’éditeur : lecture à voix haute du gros monstre

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :