Mois : juin 2008

Dictionnaire de la Musique

dictionnaire de la musiquesous la direction de Marc Vignal (ouvrage collectif)

Distinguer la musique tonale de la musique modale, découvrir l’oeuvre de Charles Lamoureux, chef d’orchestre bordelais, le marimba sorte de xylophone, être incollable sur les genres musicaux, les compositeurs célèbres ou oubliés, aux interprètes contemporains vous trouverez dans ce Dictionnaire de la Musique, pas moins de 5 000 entrées essentielles à la compréhension de nos plus pages d’écriture musicale, des origines à nos jours. Un ouvrage essentiel pour les mélomanes en herbe ou confirmés.Un ouvrage essentiel pour les mélomanes en herbe ou confirméUn ouvrage essentiel pour les mélomanes en herbe ouUn ouvrage essentiel pour les mélomanes en herbe ou confirmés.Un ouvrage essentiel pour les mélomanes en herbe ou confirmés.confirmés.Un ouvrage essentiel pour les mélomanes en herbe ou confirmés.s.

manuscritsde Gilles Cantagrel

Une façon originale de parcourir l’histoire de la musique, des premières notations musicales du IXe siècle aux partitions des contemporains tels que Messiaen Cage, Xenakis ou Stockhausen, en passant par Palestrina, Monteverdi, Bach – dont Cantagrel est spécialiste – , Buxtehude, Mozart, Schubert, Offenbach … Découvrir leurs partitions pour rentrer dans leur univers stylistique tel est le pari réussi de cet ouvrage.Découvrir leurs partitions pour rentrer dans leur univers stylistique tel est le pari réussi de cet ouvrage.

Les plus beaux manuscrits de la musique classique
de Gilles Cantagrel
Editions de la Martinière
215 pages. 53€. ISBN : 2-7324-2989-9.

Dictionnaire de la Musique
Marc Vignal
Edition Larousse
Collection « In Extenso »
1516 pages. 26€. ISBN:2-03-575040-7

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le cœur à la craie de Daniel Picouly

uQuand le p’pa rencontre la m’am, il a 8 ans, 9 mois, et 18 jours. Il tombe amoureux d’elle, comme ça, clac ! Record du monde de coup de foudre.
Il a été homologué à 8 ans, 9 mois, 18 jours, 11 heures, 54 minutes et 9 secondes. Une sacrée performance. Elle tient depuis vingt-huit ans, maisj’ai décidé de la battre.

le coeur à la craieCe roman conte l’histoire drôle et touchante d’un garçonnet de huit ans – presque neuf ! – qui souhaite battre le record du monde coup de foudre de son p’pa, qui a rencontré sa m’an à 8 ans, 9 mois, 18 jours, 11 heures, 54 minutes et 9 secondes. Ce garçonnet, c’est l’auteur, Daniel Picouly, qui partage avec nous ses souvenirs d’enfance. Sa course à l’amour est littéralement rafraîchissante. On se plonge dans l’univers de ce petit garçon, passionné des Mokarex (figurines historiques), accompagné de son ami Bonbec qui lui « a une poule »…
Daniel Picouly nous touche car il parle de l’universalité de l’amour et nous rappelle nos tendres souvenirs d’enfance. La redécouverte des années 50 à travers son histoire est passionnante : tout un monde renaît sous sa plume avec justesse et émotion.

Le coeur à la craie est un pur ravissement, il se lit avec délectation. Si vous tenez à suivre un ordre chronologique, commencez donc par Le Champ de Personne, premier volet des souvenirs d’enfance de Daniel Picouly.

Pour en savoir plus sur cet auteur, je vous invite à découvrir son site web : http://www.picouly.com.

Le Coeur à la Craie.
Daniel Picouly
Edition le Livre de Poche.
280 pages. 6.50€. ISBN : 978-2-253-11567-0.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Signe avec moi

Un coup de coeur particulier pour cette collection « Signe avec moi », qui étend l’utilisation de la langue des signes aux enfants entendants. Etrange, non ?

Et pourtant. La Langue des Signes  Française (LSF) est une langue à part entière qui vous aidera à communiquer avec bébé qui a tant de choses de vous dire ! Il vous les dit déjà à sa façon, et il est important de garder une attentiont toute particulière à son propre langage, mais lui apprendre quelques mots enrichira votre dialogue .
« Signe avec moi » comprend 460 signes classés par thèmes: les activités quotidiennes, les émotions et sensations, la nourriture, la nature et le monde qui nous entoure, les personnes, les petits mots de communication.

Cette collection s’étend à un deuxième titre « Bébé signe », un DVD et des fiches mémo.

Signe avec moi !

« Signe avec moi » est le fruit d’un travail de longue haleine entamé par les éditions Monica Companys, depuis 1994, date à laquelle cette maison d’éditions, en lien avec l’association FormaSignes, a choisi de développer des outils, livres, affiches et autres supports, d’apprentissage de la LSF.

http://www.monica-companys.com/

Pas encore convaincu ? Regardez cette vidéo …

Signe avec Moi
envoyé par mcompanys

Signe avec Moi

Nathanaëlle Bouhier-Charles & Monica Companys
Editions Monica Companys
120 pages. 30€.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La Vigne qui aimait un lierre et autres fables …

Les éditions Alzabane sont des habituées de ce blog ! Et pour de très bonnes raisons.
La ligne éditoriale de cette jeune maison d’édition, qui fête ses 1 an, doublée d’une plume riche, fluide, et d’une imagination sans faille toujours renouvelée, en fait une maison d’édition particulièrement attachante !
Chaque livre étant destiné aux enfants d’aujourd’hui, hommes de demain, il porte en eux une ou plusieurs réflexions éthiques, au sens premier du terme. Et en tant aristotélicienne convaincue, comment ne pas l’apprécier alors qu’elle reprend ces mots du philosophe grec : « La fin de l’enfant, c’est l’homme. »

 Ce cinquième opus est égal aux premiers : originalité du sujet, qualité de l’écriture et plaisir de la lecture. Cette fois-ci, Jean-Sébastien Blanck, amène le jeune lecteur dans l’univers des fables. Exercice ardu et périlleux, quand il s’agit de donner une autre image des Fables que celles d’Esope et de La Fontaine. Tout comme ces prédécessrices, ces trois fables aux univers différents apportent chacune une réflexion philosophique pour une initiation en douceur, mais nourrie.

La Vigne qui aimait un lierre se déroule quelque part en Occitanie et nous conte la recherche d’une nouvel amour par un veuf inconsolable. Cette magnifique histoire d’amour est surprenante et son dénouement inattendu et poétique. La Cité des Sots, est elle savoureuse à souhait. Alors que la cité de Pélugia s’entiche des poissons, le regard amusé et jubilatoire sur les modes qui s’y reflète séduira également les adultes.
Quant au Dernier Dieu, votre enfant appréciera tout particulièrement son univers mythologique, traité avec humour.

Jean-Sébastien Blanck fait à nouveau appel à un illustrateur argentin, Gaston Hauviller, qui utilise ici exclusivement l’aquarelle.  Un pays riche en talents à découvrir …
Alzabane en bref :
Création : juin 2007
http://www.alzabane-editions.com
contact@alzabane-editions.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

La Donation de Florence Noiville

 Enfance / Insouciance. Rime pauvre et paresseuse. Calamiteuse.

donationCette autopsie d’une relation mère-fille évoque la pesanteur des secrets de famille pour une (trop) petite fille, face à l’opacité du monde des adultes. A l’occasion de cette donation, l’auteur revient sur sa jeunesse avec une mère maniaco-dépressive, à une époque, où cette maladie n’était pas encore reconnue comme une maladie, mais perçue comme un tempérament extravagant. Incompréhension de la mise à l’écart et douleurs du passé se font plus vives en se penchant sur l’après-parents. Se confronter à la mort a un pouvoir réfléchissant duel. Dans un jeu de miroir, Florence Noiville est amenée à examiner sa vie et ses relations avec ses parents. Sa vie telle qu’elle est, telle qu’elle était, telle qu’elle était rêvée. Toutes ces « vies » ont un dénominateur commun, une seule et même source, une origine et un commencement : la naissance et la jeunesse. C’est le chemin qui mène Florence Noiville à analyser cette donation : il ne s’agit pas d’un simple transfert de propriété (de nue-propriété symbole de dépouillement et d’un entre-deux). Non. Cette donation matérielle révèle au grand jour, une autre donation impalpable, indéchiffrable et non-monétaire : celle de l’éducation et de l’amour, de nos forces et de nos faiblesses, ce qui fait la richesse et l’unicité de chacun. Mais au-delà, en filigrane, elle nous pose cette question : et si notre vie était conditionnée par quelques héritages hors de notre contrôle ? N-a-t-elle pas mené sa vie, en fonction de cette épreuve ? Y-at-il réellement des familles « maudites » dont les blessures suivent et poursuivent les générations ? Peut-on recevoir les maladies de l’âme en héritage ?
Mais La Donation nous conte également une histoire d’amour. Celle de la narratrice avec ses parents. Comme toute histoire d’amour, celle-ci n’est pas dénuée de conflits, d’incompréhension mais aussi de passion (ibid de souffrances) , quand imperceptiblement ou brutalement nous quittons l’enfance :

Nous sommes tous orphelins. Notre soif de consolation est inépuisable. J’avais dix ans quand j’ai perdu mes parents. Tous les deux sont en pleine forme aujourd’hui, mais je ne cesse de remuer ciel et terre pour retrouver quelque chose de la vie d’avant. Quoi, je ne saurais le dire exactement. Je cherche le sol primitif. Une trace d’avant le vacillement du monde.

Chaque enfant est marqué par une pierre, petit caillou ou gros rocher, contre lequel il trébuche et qui marque la fin de son « innocence » , telle une initiation, lors de laquelle les masques tombent. La Donation évoque également ces souvenirs vifs ou pauvres, difficilement appréciables par leur éloignement dans le temps et notre « habit » d’adulte.

 Tout tournait autour. La donation ou plutôt le don. Avec toutes ses variations : l’abandon, le don, le pardon.

Journaliste et rédactrice en chef du Monde des Livres,Florence Noiville signe ici son premier roman, après un passage prolifique en littérature jeunesse et une biographie d’Isaac B.Singer. Elle écrit également sous son nom d’épouse, Florence Hirsch, sous lequel elle a publié le merveilleux roman jeunesse, Je Cherche Les Clés du Paradis, qui évoque le deuil et la perte et fait écho à la Donation.

La Donation
Florence Noiville
Edition Stock
126 pages. 13€. ISBN : 978-2-234-05903-0

Ensemble de critiques consacrée à l’enfance dans la littérature à paraître dans la revue In-Fusion, n°2 « l’enfance ».
Diffusion et distribuion : Editions du Jasmin (www.editions-du-jasmin.com). Tél : 01.41.27.04.48 / Fax : 01.42.70.11.59

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :