Mois : juillet 2008

Aux innocents la bouche pleine

« Pomme cuite longtemps au four ». Qui résisterait à ce petit appel du pied ? La pomme arrive dans un joli moule en terre cuite en forme de pomme. la cuillère tournoie au-dessus avec cette peur exquise, celle que ce soit un peu trop chaud. Mais en bouche, consternation, c’est froid. Bah… ça arrive, mais c’est dommage. Un dessert loupé, c’est un peu comme un rendez-vous manqué, on pense d’autant plus à qui, à quoi on s’attendait. Le service passa pour la treizième fois et s’enquit des langueurs de notre appétit. Avec beaucoup de gentillesse, on fit part de la température discutable de la pomme.
– Vous avez tout à fait raison, s’indigna le directeur de salle, ce dessert doit être chaud ou tiède mais surtout pas froid ! Je vous le remplace immédiatement.
La bonne affaire ! Sauf que l’appétit s’était enfui, il était tard, il fallait repartir. Les cafés arrivèrent, le directeur aussi avec un topo pas piqué des hannetons.
– En fait, corrigea-t-il, j’ai demandé en cuisine, c’est comme ça que cela doit être servi : à température de pièce.
Sacrés chefs, ils ont toujours l’amour-propre que les grignote, le narcissime qui boulotte : jamais tort, toujours raison. »

aux innocents la bouche pleineAmoureux de la gastronomie, ce livre est fait pour vous ! A prime abord, il déroute. Ni guide, ni roman, mais riche en descriptions elles-mêmes savoureuses, véritable poésie culinaire et fort de réflexions « à point » sur la restauration de notre chère capitale, tranchantes comme un fil à couper le beurre sur la « peoplisation » et autres effets de mode dont souffrent également les bonnes – mais aussi les mauvaises adresses – toquées ou non ; « Aux innocents la bouche pleine« , à la fois un carnet de bord et une ballade gastronomique, en compagnie de François Simon, critique gastronomique à Paris Première et au Figaro.

Son écriture limpide  produit en vous un sentiment d’intimité très fort avec François Simon, voire de communion au fil de ses réflexions ! Tantôt sévère,  tantôt élogieux,  mais toujours à juste titre, il redore le blason de chefs oubliés ou exclus des cercles parisiens bien-mangeants bien-pensants (id est Alain Senderes, Tateru Yoshino et bien d’autres), parfois empreint de nostalgie (que sont devenues les Halles …), il n’hésite pas à sanctionner la médiocrité, la concupiscence étudiée face aux modes qui poussent certains à vendre l’âme de lieux devenus « mythiques » dans le Paris culinaire, et ceux jouant de l’esbroufe pour quelques euros de plus.

Avant toute chose, Aux innocents la bouche pleine, est une ode à la « vraie » gastronomie, respectueuse du palais, surprenante en bouche, créative et terriblement délicieuse …

A découvrir également :

Son excellent blog qui décortique avec humour l’actu culinaire (à suivre de près les catégories « Mes Tables du moment » et « Ah, non pas ça »)

Ses deux précédents ouvrages :Manger est un sentiment, (Belfond, 2003) et Comment se faire passer pour un critique gastronomique sans rien y connaître, (Albin Michel, 2001)

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.comle site Babelio , premier réseau social autour du livre : vous pouvez y critiquer des livres, partager vos opinions avec d’autres lecteurs et trouver de nouvelles idées de lecture. Vous bloguez et souhaitez critiquer également des livres ? Guettez la prochaine session de Masse Critique et participez à ce projet. Un remerciement et un bravo spécial à l’équipe de Babelio.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Têtes à modeler, à la rescousse des parents !

Les vacances ont débuté pour la plupart d’entre nous, et beaucoup sommes-nous à cette occasion, en présence d’enfants de tous âges. Pour les (grands-)parents, oncles, tantes et professionnels de la petite-enfance, les vacances sont synonymes de questionnements : que vais-je pouvoir leur proposer comme activité plutôt ludique ou créatrice, qui leur apporte de nouvelles compétences et les valorise ? Et ce qu’il vente, pleuve ou fasse soleil ! J’ai dégoté sur le net, une véritable mine d’or : Tête à modeler.

Ce site regroupe pas moins de 5 000 activités diverses à destination des enfants, que ce soit des activités d’éveil pour bébé ou de création pour adolescents, des bricolages ou coloriages, mais également des recettes de cuisine, des fiches déco, ou des chansons, le panel des activité sproposées est très riche.
L’histoire de ce site est également formidable ! Créé par Fenally Lacroix, mère au foyer, qui fut également Consultant en Ingénierie de la Pédagogie, Management des ressources humaines et Communication Interne pour des entreprises, l’Armée et les Collectivités Publiques, il rentra très vite un franc succès, la demande des parents mais aussi des instituteurs étant très forte en activités pédagogiques. Après huit années, Tête à Modeler représente plus de  5 000 activités et 1 400 fiches (5 nouveautés par semaine) dont 100 fiches pour les 10-15 ans, pour lesquels a été créée une toute nouvelle section.
Le contenu est facilement accessible grâce à plusieurs modules de recherche qui vous faciliteront la vie : parents, grossesse, éveil 0 à 3 ans, activités 3 à 12 ans, activités 12 à 15 ans, 16 ans et plus, coloriages, droits de l’enfant et écologie. Des thémes sont également mis en avant qu’ils soient saisonniers (carnaval, nouvel an, 1er avril …) ou bien d’actualité (Jeux Olympiques, Chine …).
Je vous invite fortement à le découvrir, vous devriez y dénicher ce que vous cherchez et bien plus encore …

Related Posts with Thumbnails

Rendez-vous sur Hellocoton !

Terroirs de France : animaux et produits

Un guide unique de nos pâtures à nos assiettes ! Apprécier la bonne chère se fait d’autant plus naturellement lorsque nous apprenons à connaître son origine et ses facettes. Voilà le propos de cette encyclopédie, qui nous présente ce qui fait notre patrimoine culinaire régional : variété des espèces et multiplicité des produits qui en sont issus (nous comptons pas moins de 1000 fromages !). A travers l’histoire de ces produits, ce sont également la petite et grande histoire de l’agriculture que nous sommes invités à découvrir, son évolution mais aussi le quotidien lié à l’élevage des animaux de la ferme (naissance, alimentation, bien-être ..) jusqu’à la commercialisation du produit fini. Ce dernier chapitre passionnant est une foule d’histoires dans l’Histoire dans les systèmes d’élevage et les superstitions autour d’aliments, qui de nos jours sont fort communs, tels que le beurre et l’oeuf.
Sa présentation en  une nomenclature claire et complète riche est un véritable tableau illustré de chaque espèce : origine géographique, caractéristiques physiques mais également nature de sa production sont compréhensibles d’un coup d’oeil grâce à la plume concise et gourmande de Marie-Gérard Vaude et de ses acolytes.
Six chapitres spécifiques détaillent les morceaux choisis du boeuf, du cochon, du veau, du mouton, du dindon et du poulet … de quoi vous mettre l’eau à la bouche et vous donner envie de parcourir nos belles campagnes et de déguster veau mare,go, poularde, foie gras poêlé et autres douceurs. Un livre à mettre en toutes les mains des cuisiniers, des amateurs exigeants et des consommateurs avertis. Richement illustré, il sera agréablement feuilleté par les enfants.

Terroirs de France. Animaux et produits.
Véronique Camp
Edition E/P/A
188 pages. 25€. ISBN : 978-2-85120-685-5

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.comle site Babelio , premier réseau social autour du livre : vous pouvez y critiquer des livres, partager vos opinions avec d’autres lecteurs et trouver de nouvelles idées de lecture. Vous bloguez et souhaitez critiquer également des livres ? Guettez la prochaine session de Masse Critique et participez à ce projet. Un remerciement et un bravo spécial à l’équipe de Babelio.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :