Mois : novembre 2008

Mr Gladstone et la demi-mondaine

Gladstone_demi_mondaine_lewisde Roy Lewis

Dans cette nouvelle nous retrouvons la verve so british de Roy Lewis, l’auteur illustre de Pourquoi j’ai mangé mon père, qui imagine ici la rencontre de deux figures marquantes de leur époque : celle de William Gladstone, quatre fois premier ministre et chancelier de l’Échiquier, deux des plus hautes charges du gouvernement britannique – et ce sous le règne de la Reine Victoria – , avec Cora Pearl, surnommée la « Grande Horizontale », « demi-mondaine » emblématique du Second Empire, maîtresse de nombreux hommes de pouvoir issu de la politique ou du monde économique, et peut-être même, de Napoléon III.

Gladstone est loin d’être un personnage anodin par sa charge, mais également par son implication dans la vie publique, puisque ce dernier mène plusieurs oeuvres de bienfaisance en faveur des prostituées. Alors que la Commune gronde à Paris, et que sa présence n’y est plus désirée, Cora Pearl retrouve sa ville natale, Londres, où  elle rencontra alors William Gladstone. Ici commence le travail de Lewis, qui imagine une conversation entre ces deux personnes de pouvoir, l’un sur le devant de la scène, la seconde œuvrant en coulisses.

Mr Gladstone et la demi-mondaine peut laisser pantois. En effet, il est très différent de ce qu’a déjà pu écrire Roy Lewis (et c’est tant mieux ! Rien de plus triste qu’un auteur sans imagination), mais c’est surtout sa forme qui désarçonne : entre roman de mœurs et dramaturgie. Sans obéir complétement aux règles du théâtre classique (sauf si l’on considère Londres comme seul lieu d’action), il est profondément marqué par la catharsis, cette purgation des passions. Pour Gladstone, il s’agit de lutter contre « sa soif » des femmes qu’il tente de combattre en aidant les prostituées à quitter leur chemin de tristesse, alors que Cora Pearl fait le choix de rester une femme objet, mais une femme indépendante au milieu des puissants, une femme politique, dût-elle renoncer à l’amour. Roy Lewis livre ici une peinture comparée de la France et de l’Angleterre de la fin du XIXe siècle, et une étude détaillée de la soif de la puissance et du pouvoir fort complète.

Mr Gladstone et la demi-mondaine.
Roy Lewis
Editions Actes Sud. Collection « Lettres anglo-américaines ».
70 pages. 10,37€. ISBN : 2-86869-953-7

A voir !

Le site des Editions Actes Sud

Rendez-vous sur Hellocoton !

Marguerite

Fin et poétique, illustré tel une gourmandise, cet album offre une belle réflexion sur le nombrilisme, l’égoisme et la nécessaire ouverture à l’autre. Marguerite est une fleur magnifique. Quoi de plus naturel dès lors que de s’admirer ? Mais cela a un prix. Les pensées de Marguerite s’assombrissent : et si cette beauté venait à disparaître aux vents forts ? Les tourments de Marguerite vont la conduire à éprouver la jalousie et le découragement. Cependant comme toute jolie histoire, celle-ci trouvera le vrai bonheur, en regardant au-delà de sa petite personne.
L’univers chatoyant et coloré de Marguerite plaira plus particulièrement aux filles.
Un coup de coeur particulier pour l’illustratrice, Marie Desbons, dont vous pouvez apprécier le travail sur son blog notamment.

A découvrir !
Son blog : http://mariedesbons.canalblog.com/
Les éditions Le Buveur d’encre au travail éditorial est soigné et recherché : www.lebuveurdencre.fr/index.html

Rendez-vous sur Hellocoton !

Journal d’un remplaçant

de Martin Vidberg,

Voilà ma dernière madeleine en date … Retraçant avec fraîcheur le quotidien de ce jeune remplaçant (a.k. Martin Vidberg), cette BD croque avec tendresse et audace l’Education Nationale, avec les forces et les faiblesses que nous lui connaissons, sans tomber dans le cliché, ni nier les réalités du terrain … Nous sommes à la veille de la rentrée scolaire, et Martin, seulement « remplaçant », ne sait pas encore où il travaillera.  Il débute paisiblement l’année dans une école de rattachement, avant d’être envoyé en remplacement dans une école pour élèves en difficulté. Là il se pourrait que son quotidien soit loin d’être un fleuve tranquille. Finies l’aide aux collègues et la réalisation de tâches administratives courantes, Martin est désormais seul face à un groupe de six élèves, qui sont déjà venus à bout de deux autres enseignants.  Volontaire désigné et sans formation spécialisée aucune, Martin se lance dans cette folle aventure humaine, qui lui réserve de joyeux moments …

A découvrir sans retenue !

Le Journal d’un remplaçant
Martin Vidberg
Editions Delcourt. Collection « Shampooing ».
125 pages. 11,50€. ISBN : 978-2-7560-0641-3

A découvrir !
Son site Web : http://www.martinvidberg.com/
Son site d’actualité : http://vidberg.blog.lemonde.fr/
où vous pourrez retrouver ses personnages patatoïdes si attachants !
Et vous pouvez également la découvrir en ligne: http://bluecity.free.fr/instit/01.htm

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mamé

Cette courte bande dessinée d’une trentaine de pages est un véritable petit bonbon, hymne aux grands-parents !

Madame Cahen est une mamie comme beaucoup d’autre, qui vit désormais dans une maison de retraite, et ne reçoit pas une seule visite. Ainsi isolée et coupée de la vie qui continue en dehors, elle profite d’une inattention pour s’échapper et retrouver son petit fils, Loulou. Ravi de voir sa grand-mère, il serait tout heureux de se promener avec elle, mais il est à l’école, à moins que Mamé décide à son tour de l’aider à s’échapper …

Au cours de ces trente pages, nous sommes amenés à contempler la vie du début à sa fin. D’un côté, un jeune enfant, plein de vie, et une vie pleine de promesses. De l’autre côté du grillage qui sépare sa cours de la rue, sa Mamé, à l’aube de sa vie et pour qui ce petit-fils est l’avenir. Ils se cherchent et veulent se retrouver. Jeux et émotions seront donc au programme de cette journée atypique et unique, véritable partie de cache-cache avec les institutions hermétiques aux liens du sang, car malgré la proximité, personnes âgées et jeunes enfants ne se croisent guère. Innocence et insouciance saisissent cette vieille dame qui redouble d’espièglerie au contact de ce petit bonhomme, qui lui prodigue la tendresse à laquelle le elle aspire (beau moment intense au cimetière) … Au cours de la promenade au parc, Mamé s’assoupit … sieste bien méritée après tant d’émotions ou repose éternel, libre à vous de choisir  l’issue de cette journée, même si on peut y voir la dernière volonté d’une personne âgée, à qui l’amour de Loulou rend toute sa dignité. Une BD qui rappelle l’essentiel des liens que nous devons entretenir chaque jour, car qui sait ce que demain nous réserve ?

A noter que cette BD scénarisée par Loïc Dauvillier est la première dessinée par Déborah Pinto dont vous pouvez découvrir son ultra book ici : Deborah Pinto

Mamé
Loïc Dauvillier, Déborah Pinto
Editions 6 Pieds sous terre. Collection « Lépidoptère ».
30 pages. 6€. ISBN : 978-2-352-12036-0

A découvrir !
Son site Web http://www.loicdauvillier.com/
Son blog http://loic.dauvillier.pagesperso-orange.fr/
Son Myspace http://www.myspace.com/loicdauvillier
Un interview de Loïc Dauvillier
Le blog de Déborah Pinto http://blog.eosyne.org/

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :