En ce jour, le Japon commémore les bombardements d’Hiroshima (6 août 1945) et de Nagasaki (9 août 1945) qui ont eu lieu il y a 62 ans.

A cette occasion, je vous invite à découvrir deux sites passionnants, clairs et riches en documents multimédia, évoquant les bombardements d’Hisroshima et de Nagasaki, leur contexte politique et stratégique et d’autres aspects tels que la vie des survivants de nos jours.

Le site http://www.hiroshima-nagasaki.org
– le projet Manhattan (nom donné par les Américains au projet de réalisation de bombes atomiques) ;
– le processus décisionnel ;
– l’ampleur du drame ;
– fallait-il bombarder Nagasaki et Hiroshima ?
– le début de l’ère nucléaire ;

Les archives de  Radio Canada  http://archives.cbc.ca : à la fois télévisuelles et radiophoniques, elles sont très complètes (journaux d’époque) et émouvantes :
– combattre  les Japonais ;
– de l’atome à la bombe ;
– les secrets de Los Alamos ;
– faut-il larguer la bombe atomique ?
– Hiroshima et Nagasaki irradiée ;
– une vie marquée par la bombe ;
– raconter l’horreur ;
– maladies atomiques ;
– mémoires d’hibakusha (nom donné aux survivants de Nagasaki et d’Hiroshima) ;

Hiroshima en quelques chiffres :

– 2 000 fois plus grande que la plus forte bombe utilisée lors la guerre, l’équivalent de 20 000 tonnes de TNT
– Hiroshima avait une population de 340 000 habitants : 45 000 personnes tuées lors de l’explosion de la bombe ,  150 000 personnes tuées suite à l’explosion (dans les deux semaines suivantes). On compte entre 300 000 et  420 000 morts (1945-1995) ;
– 92% de la ville est détruite à l’impact ;
– le champignon s’élève à 12 000, mètres d’altitude ;
– la température au sol atteint les 55 millions de degrés, trois fois celle du centre du soleil et 10 000 fois celle de sa surface ;
– 1957 : première loi d’assistance aux rescapés d’Hiroshima ;
– 50 années se sont écoulées entre le découverte de la radioactivité par Henri Bacquerel et l’utilisation de la première guerre atomique ;

Rendez-vous sur Hellocoton !