A nouveau deux bandes dessinées sont à l’honneur : témoignage biographique et tendre hommage montrent les multiples facettes de la création contemporaine.

Dans les sables mouvants, histoire de violence conjugale, Rosalind Penfold nous livre ici son carnet de croquis , témoignage poignant d’un dessin exutoire. Alors qu’elle souffre des diverses maltraitances de son compagnon pendant près de 10 ans, la jeune femme choisit d’exorciser cette douleur et ses nombreux questionnements par le dessin. Cette violence prenant ainsi forme, elle réalise d’autant plus ce qu’elle vit, et quelques années après, choisit de publier son histoire de violence conjugale. Ils prennent la forme d’une bande dessinée one-shot, assez naturellement, bien que ces dessins n’avaient pas pour objet de réaliser une bande dessinée, mais d’atténuer sa douleur et de la comprendre.

Elle retrace avec justesse et presque cliniquement le processus de manipulation, les différents types altercations, les vexations et les humiliations croissantes. Loin d’être une bande dessinée « facile »  – elle aborde franchement et sans fard le problème de la violence conjugale. Mais Dans les sables mouvants est aussi un message d’espoir : il est possible de sortir de cette spirale infernale, même si Rosalind a dû si reprendre à deux fois, et de reconstruire sa vie.

Son message personnel est d’autant plus fort, que les bulles sont en noir et blanc, et certaines à forte portée symbolique, ou suggérant avec pudeur le quotidien invivable.

Dans les sables mouvants, histoire de violence conjugale
Rosalind B. Penfold
Editions ça et là.
272 pages. 16€. ISBN : 978-2-916207-21-6

Plus léger,  Tante Henriette ou l’éloge de l’avarice, est un tendre hommage de l’auteur à une de ses tantes. Dans ce roman graphique se mêlent souvenirs de vacances et réflexions enfantines sur une vieille dame honorable, mais qui peut être gênante pour une jeune enfant : elle postillonne, n’hésite pas à se faire remarquer au restaurant, garde ses chocolats plus d’un an (faudrait pas gâcher) et coupés en deux (faudrait pas être trop gourmand) ! Cette tante est on-ne-peut–plus avare et nous désarçonne, car si la belle dame vit comme sans le sou, elle n’en est pas moins riche, voire très riche, ce qui nous donne d’ailleurs un piquant épisode de déchirements familial lors de sa donation …  Nous connaissons tous une Tante Henriette. Agée, celle-ci a connu les difficultés de la guerre et en a conservé les « réflexes » ! Ses petites manies, mêmes insupportables, en font une personne attachante, dont Isabelle Dethan retranscrit la tendresse et la facétie à merveille.

 

Tante Henriette ou l’éloge de l’avarice
Isabelle Dethan
Editions Delcourt
90 pages. 11,50€. ISBN : 2840554755

Rendez-vous sur Hellocoton !