donavon frankenreiter

Entre rock trad américain et jam bands, Frankenreiter nous livre un excellent album pop rock alternatif.

Après un début de carrière prometteur dans le surf, Frankernreiter se lance enfin dans la musique à 28 ans, en 2002, qu’il exerçait jusque-là en amateur avec son ami, Jack Johnson dont la carrière musicale rencontre un franc succès actuellement.
Sous l’égide du label de Johnson, Brushfire Records, un premier album éponyme sort en 2004. Les fans de Johnson retrouve une partie de son univers, car il a composé nombre de ses chansons. Mais les amateurs de jam bands comme Phish et du rock « surfing USA » des années 70 apprécieront grandement la guitare acoustique, les percussions habilement dosées. La voix de Frankenreiter est légèrement teintée de soul. Pour résumer : une musique qui fleure bon les feux de camps, les routes ensoleillées, les après-midis nonchalantes entre amis.
Son dernier album, Move By Yourself, sorti en 2006, est plus pêchu, un peu funk, avec tantôt une pointe de gospel, tantôt une tension dynamique ou dramatique. Tout cela rajoute une saveur à sa musique qu’il n’y avait dans le précédent -mais déjà excellent – album. Son émancipation de Johnson et l’intégration du label Lost Highway lui permet d’exprimer beaucoup plus de variétés qu’auparavant, un peu dans l’esprit d’un Ben Harper.

A voir !
http://www.donavonf.com/

 

Rendez-vous sur Hellocoton !