fin de chaine de michel galvinGrâce aux ingénieux conseils de deux collègues (merci Domi ! merci Thierry !),  j’ai découvert une BD assez loufoque mais palpitante et terriblement profonde « Fin de chaîne ».
Mais de quelle chaîne parle-t-on ? Ici c’est une chaîne biologique, plus précisément de ces glougloutantes dindes.
Panique chez un troupeau isolé en plein désert, Jeando, – à moins que ce soit Niko ? – est retrouvé mort sous un rocher. Ce fait divers ne tarde pas à devenir un évènement quotidien car  les « accidents isolés à répétition » se multiplient, tant et si bien que la colonie se trouve fortement déplumée … Pendant que chacun cherche à savoir qui est mort (c’est dingue comme on peut ne plus se reconnaître entre soi tant on se ressemble !), et y va de sa supposition (et si c’était un suicide-génocide ?), certains suivent leur petit bonhomme de chemin, comme Charles, véritable harangeur des foules et tribun, maître ès théories philosophico-socio-existentialistes comme la panique inflationniste en milieu extrême ; ou bien encore Raymond, qui dans une transcendance mystique, se voit désigné comme l’élu de l’Unique ! Ces 64 pages de one-shot montre une foule de méléagris quelque peu déjantée mais si ressemblante d’une autre espèce … humaine cette fois-ci ! N’hésitons pas à ouvrir cette BD et à faire un tour de l’autre côté du miroir …
Le dessin de Michel Galvin, fait de coupés-collés, peut surprendre à prime abord, mais il charme par son côté déroutant et inhabituel qui convient à merveille à ce conte philosophique.

Fin de chaîne
Michel Galvin
Editions Sarbacane
64 pages. 14.90€. ISBN : 978-2-84865-268-9

Rendez-vous sur Hellocoton !