Parmi les bijoux architecturaux que compte le Château de Versailles, la Galerie des Glaces est un de ceux qui fascinent le plus. Non seulement par son éclat mais aussi par le jeu des miroirs qui entre reflets et lumière nourrit nos esprits en de folles intrigues. Elle nous plonge dans le Versailles courtisan et intriguant, celui dans lequel il est important d’avoir un nom ou une position pour que nos requêtes soient sous la bénédiction du Roi lors de ses audiences extraordinaires, sur son trône d’argent.
Mais la Galerie, conçue par Jean-Hardouin Mansart est également un spectaculaire outil diplomatique comme l’ensemble du Château. Sa magnificence à la gloire de Louis XIV est destinée à impressionner la noblesse qui s’est rebellée contre ce même Roi et sa mère, la Régente, lors de la Fronde. Les peintures de Le Brun célèbrent les réalisations de Louis XIV à travers moult références mythologiques… et, cela est nouveau, représentent le Roi et sa famille sous leurs propres traits : victoire des Guerres de Dévolution (1667-1668), de Hollande (1672-1678) et réformes du pays … Mais ce n’est « que » les vingt premières années de règne du Roi Soleil
Le Roi est un fin stratège et un fin diplomate qui sait que son autorité affirmée et la noblesse assagie, il épargne au Royaume des frondes et guerres civiles douloureuses et coûteuses. Car le coût de construction du Château est une goutte d’eau comparé au budget consacré aux guerres. De plus, il est une vitrine sur l’Europe des talents français. Le travail magnifique réalisé par la Manufacture des Glaces a permis de doubler les artisans vénitiens sur le plan technique (fabriquer des miroirs d’une telle dimension était un pari fou) et d’asseoir la prééminence de l’économie artisanale (l’importation de produits vénitiens étant alors interdite car le Royaume pouvait subvenir à ses besoins en la matière lui-même).

Avec l’énorme travail de restauration qui a été entrepris, c’est le moment de redécouvrir ce théâtre de petites histoires et de la Grande (signature du Traité de Versailles le 28 juin 1919).

La Galerie en quelques chiffres :
– 6 ans de construction (1678-1684) ;
– 73 mètres de long
– 10,50 mètres de large
– 12,30 mètres de hauteur
– 17 fenêtres et 17 portes-fenêtres
– 357 miroirs
– 1100 m² de marbres
– 1000 m² de peintures
– 1000 m² de décors peints et de sculptures
– 3 ans de restauration (juillet 2004 – juin 2007)
– 60 professionnels
– coût : 12 millions d’euros

Informations complémentaires : Pour les enfants et sur la restauration de la Galerie des Glaces sur les sites de Vinci et du Château de Versailles

Rendez-vous sur Hellocoton !