Georges Banon comprenait. Il devait comprendre. Elle s’interrogeait sur ses origines exactes, mais comme il ne les avait pas précisées, elle n’osait le brusquer. Pourtant, elle brûlait de l’écouter poursuivre sur le sujet des « invités ». Peut-être avait-il lui aussi redouté au cours du dîner que Marie-Do lâchat la phrase qui tue, celle qui lui brûlait la bouche mais qu’elle avait certainement dû rengorger in extremis : « Il n’est de Français que chrétien. » ça se disait et ça s’entendait de plus en plus dans divers milieux, si souvent que nul ne s’en offusquait alors qu’en d’autres temps, cela aurait fait hurler. Le genre de phrase aussi stupide que : « On n’est femme que si l’on est mère. » Il n’est de Français que chrétien… Et les autres alors ?

les invitésPierre Assouline nous convie à un dîner chic dans une famille bourgeoise parisienne. Dîner d’affaires, dîner d’intérêt mais surtout grand exercice de style, auquel se livre avec une célérité maximale, Sophie du Vivier, experte en l’art de réception et dont les tablées sont les plus renommées du tout-Paris. Quatorze convives doivent se réunir ce soir, certains « de marque » (avocat, académicien …), d’autres « accessoires » comme leurs épouses. Ils vont se livrer à une véritable tragi-comédie sociale, dans laquelle chacun devrait tenir son rôle, ni plus, ni moins … devrait, car le désistement imprévu d’un convive, va bousculer tous les plans (et de table), de Sophie du Vivier, qui n’a d’autres choix alors, que de convier Sonia, sa domestique qui arrivera tel un graine de sable dans cette belle mécanique.

Ces Invités offrent un spectacle détonnant et tristement comique devant leurs certitudes. Assouline étonne et régale le lecteur avec un style léger et plein de dérision. Assouline explore avec le souci du détail d’un entomologiste les moeurs et le savoir-vivre particulier de ce microcosme. Le personnage de Sonia, apporte son grain de sel, légèrement sans pertes et fracas finalement, mais remet quelques pendules à l’heure, notamment sur la beurgeoisie (et oui, Sonia est une jeune femme arabe, thésarde de surcroît !). Un dîner terrible à lire, et auquel on voudrait absolument échapper dans la réalité !

Les Invités
Pierre Assouline.
Editions Gallimard.
207 pages. 17.90€. ISBN : 9782070784257

imageA voir !
le site des Editions Gallimard

Rendez-vous sur Hellocoton !