Pour la première fois il disposait du pouvoir de changer la vie d’un être. Il devenait Pygmalion après avoir servi de bonne à tout faire à tant et tant de metteurs en scène, et il la laissait tomber comme ces étudiants en médecine qui, s’étant mis en ménage pendant leur dernières années d’étude avec une confortable infirmière, la plaque, leur diplôme en poche, pour épouser la fille du patron.

jeune femme tristeVoilà un court roman d’une centaine de pages ayant pour cadre la campagne angevine. Sylvie, femme délaissée d’une trentaine d’années, doit trouver le décor d’un futur film. Elle choisit de se rendre dans la maison, où elle fut accueillie avec sa famille pendant l’exode. Les propriétaires ont changé. Arrivée inopportune puisque celui-ci tout juste défunt. Son fils lui ouvre la porte de cette maison tant aimée. A bout de fatigue et de confidences en confidences, elle s’arrête pour la nuit. Ces quelques heures en présence de Gérard vont être l’occasion d’un bilan et d’un nouveau départ.
Un bon roman dont malheureusement la fin se dévoile un peu trop tôt. Mais les personnages, joliment portraiturés, semblent si ordinaires que ce qui leur arrive nous touche et nous émeut

La jeune femme triste
Gilles Perrault
Editions Fayard.
113 pages. 12,20. ISBN :  9782213620510

A voir !
imageLe site des Editions Fayard

Rendez-vous sur Hellocoton !