En octobre, je lus une petite annonce intrigante dans Libération, à la rubrique « recherche d’emploi » :
Elle appelle dans un sempiternel silence. Baleinier recherche matelot pour expédition scientifique dans l’océan Pacifique nord. Débutant aimant thébaïde bienvenu.
Thébaïde. Le mot me plut. « Lieu sauvage, isolé et paisible, où l’on mène une vie retirée et calme », selon le dictionnaire.
Un poème de Théophile Gautier me revint à l’esprit.

La baleine thébaïde Richeville est un jeune homme à l’homme prometteur et semble-t-il tout tracé. Tout droit sorti de l’ESSEC, il pourrait gravir l’ascenseur social aisément, mais ce n’est pas compter sur sa lucidité quant à sa fibre commerciale et son idéalisme : faire quelque chose qui change le monde. Ce tête des grandes passions et des  destins exceptionnels qui chez le jeune homme est empreinte de simplicité et de désintérêt. C’est alors qu’au détour d’une annonce et d’un entretien, il embarque sur l’Hirundo comme matelot pour une expédition scientifique. Il s’agit de localiser et d’étudier la baleine 52, une exception dans son genre : elle est ainsi baptisée car elle ne peut émette qu’à 52 herz, ce qui la rend incapable de se faire entendre de ses congénères et la condamne à une solitude irrémédiable. Richeville, timide orphelin, se sent profondément connecté à l’animal en qui il voit une sœur de solitude. Aussi il s’engage dans l’aventure mais les choses ne vont pas exactement se passer tel que prévu sur le papier ….

Quatre voix pour une histoire

Pierre Raufast signe encore un roman d’une grande inventivité. Il y a du Voltaire tant l’histoire de Richeville n’est pas sans rappeler un Candide tragi-comique. Mais bien plus encore, car après  la Fractale des raviolis et La Variante chilienne, ce troisième roman vous embarque dans une histoire initiatique mêlant sciences et poésie, humour acide et mélancolie. Quatre voix différentes vous présentent l’histoire de Richeville et de la baleine 52.

C’est un roman grave et drôle  à la fois sur la solitude, le progrès technologique et l’éthique. Un roman de société qui met vie trois grands enjeux de notre temps, ni savamment, ni pesamment, car avec Pierre Raufast, documenté ne veut jamais dire boursouflé et grave barbant. Une écriture habile et vivifiante comme il y en faudrait – beaucoup – plus !

 

La baleine thébaïde
Pierre Raufast
Editions Alma
217 pages. 18,50€. ISBN 9782362792090

À voir
Pierre Raufast
éditions Alma

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !