Tout hobby implique une préférence; et les préférences devaient être évitées, car elles excluent trop de gens. Sa charge impliquait qu’elle manifeste de l’intérêt envers un certains nombre d’activités, non qu’elle ne s’y intéresse pour de bon.

reine_lectrice_Bennett Enfin un peu d’air sur nos étagères avec ce charmant roman, frais et léger, un tantinet subversif ! La Reine des lectrices est une petite pépite par son format (174 pages) qui donnera le sourire aux esprits chagrins et ravira les lecteurs compulsifs à la recherche de causticité. Figurez-vous la Reine d’Angleterre, Elisabeth II, sous l’emprise d’une addiction incontrôlable, d’une passion dérangeante … et partagée ? Frappée par le « vice impuni », cette soif intarissable de lecture, elle s’affranchit de ses devoirs publics et bouscule dès lors les conventions et les parfaits rouages de la mécanique monarchique anglo-saxonne … Oh my goodness ! Ce tableau imaginaire prend forme avec une balade on-ne-peut-plus irréaliste amenant la Reine à emprunter un livre au bibliobus, faisant sa tournée dans le quartier de Buckingham. Partageant cette nouvelle passion avec le bibliothécaire, elle se livre avec frénésie à la lecture, avec plus ou moins de discernement, puis un goût plus aiguisé et de fil en aiguille, le démon de l’écriture l’attrapera à son tour …  Au-delà de cette jolie et sympathique irrévérence à sa Majesté, Alan Bennett propose de délicieux moments de réflexion sur la lecture, comment celle-ci selon les mots de Paul Valéry, peut nous distraire et nous éloigner de nous, mais aussi augmenter notre puissance.

Alan Bennett est auteur, dramaturge, comédien et se consacre également à l’écriture. La Reine des lectrices est son quatrième roman.

La Reine des lectrices.
Alan Bennett.
Denoël et d’ailleurs.
174 pages. 12€. ISBN : 978-2-207-26012-8

Rendez-vous sur Hellocoton !