Les secrets ne sont pas comme les mensonges. Ils sont plutôt comme une opération au cerveau. Ils tuent votre âme. Le mensonge n’est qu’une technique pour conserver des secrets. UNE des techniques. Mentir, garder le silence et… et raconter des histoires, ce qui revient simplement à changer de sujet de manière intéressante. Toutes ces tactiques de diversion astucieuses.

 

la réserve de russell banksVariations sur l’adultère et la folie.

Ironie du titre, car malgré le soin particulier d’une classe aisée New-Yorkaise, à se préserver un îlot paradisiaque, la rudesse et les épreuves de la vie ne les épargnent pas. Cette caste à part se retrouve pour célébrer le Jour de l’indépendance, en cette année 1936. L’Europe va bientôt basculer dans l’horreur alors que les Etats-Unis se relèvent à peine de leur crise économique.

Au centre de ce tourbillon, la famille Cole, dont le patriarche fait figure de proue de cette micro-société. Respectable honnête homme, il est suspecté par sa fille, à son décès, d’avoir réalisé d’inconvenantes photos d’elle enfant … a-t-il franchi les limites de la pédophilie ? Affabulation ou réalité, cette énigme est au coeur de ce pêle-mêle romanesque, sur fonds d’entre deux guerres et de quatuor amoureux. Dès lors, le roman va prendre une tournure psychologique, Evelyn, sa veuve, est suspecté également de vouloir emmener Vanessa à l’hôpital où il lui serait réalisé une lobotomie, spécialité de feu Docteur Cole. Vanessa va se révéler de plus en plus étrange …

Fille instable, mais véritable beauté quelque peu mante religieuse, elle attise les convoitises et les jalousies. D’un naturel solide et doté d ‘un caractère trempé dans l’acier, Jonathan … semble inébranlable. C’est une évidence, en quelques lignes, nous devinons que ces deux-là sont faits pour se rencontrer sans quelques dommages collatéraux. En arrière-plan et faisant pâle figure, la femme dévouée de Jonathan, d’une abnégation sans faille, fermant les yeux sur ces tocades futiles et passagères, ainsi que son amant, veuf et homme dévoué, toujours au service des habitants de cette étrange réserve.

Russell Banks mène tout de même difficilement cette intrigue, un peu faible au romantisme un tantinet désuet. Tout d’abord, sa fin en suspens laisse le lecteur coi, même si l’ensemble du roman est entrecoupé de l’excipit, qui présage de l’avenir des personnages. Personnages, dont il est  difficile de s’attacher, tant ceux-ci ont trop d’épaisseur ou sont excessivement effacés.
Cependant sa plume est un ravissement ainsi que son étude poussée et détaillée de la société américaine des années 30. Si l’intrigue était plus solide, La Réserve, pourrait être un de ces romans dignes de Fitzgerald.

Le Réserve
Russell Banks
Editions Actes Sud.
379 pages. 23€. ISBN : 978-2-7427-7393-0

A découvrir !

A guetter chez ce même éditeur, la parution du nouvel opus de Paul Auster qui semble être une véritable gourmandise !
Un interview de Russell Banks sur le site evene.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !