Vous connaissez sûrement l’histoire extrêmement bourgeoise que l’on raconte sur la longévité des couples : c’est un petit vieux et une petite vieille de quatre-vingt-seize et quatre-vingt-dix-huit ans qui demandent le divorce. Et l’avocat étonné leur demande :  » Pourquoi divorcer après tant d’années de vie commune ? » Le plus sérieusement du monde, ils répondent :  » On attendaient que les enfants soient morts. » C’est terrible, dis-je tout en riant. Oui, c’est effectivement ce qu’on pense quand on nous la raconte. Et elle fait plus ou moins rire selon les personnes. Mais notez tout ce qu’il y a d’espoir sur la vie qui reste. Et c’est cela, Marie, que dit cette histoire plus philosophique qu’il n’y paraît : à tout âge, quelles que soient les convenances stupides d’un environnement ou d’une morale, on a encore droit au bonheur quand on s’est trompé.

la vie d'une autreC’est une belle nuit de mai 1988. Marie, 25 ans, rencontre le séduisant Pablo au cours d’une soirée où l’on arrose son embauche et son premier vrai job, dans une société de production de TV. Ils tombent sous le charme l’un et l’autre et passe le nuit ensemble.
Elle se réveille le lendemain, avec le souvenir très fort de cette nuit … Pablo n’est plus à ses côtés, mais passe dans la chambre l’embrasser avant de partir travailler et lui presse d’emmener les enfants à l’école. Mais quels enfants ? Sous le choc, Marie commence la première journée de sa nouvelle vie, sa première journée amnésique, car elle se réveille en mai 2000, 12 années se sont écoulées depuis la nuit de la rencontre, 12 années dont elle ne souvient pas.
Elle doit alors apprendre rapidement à amadouer son reflet dans le miroir, connaître sa propre vie (tiens paraît-il qu’elle savait danser le tango et parler russe), faire connaissance avec ses enfants (mais pourquoi ne pas se souvenir de ces trois bambins ?), et gérer sa relation avec Pablo, pour elle débutante, encore sous le charme des premiers émois … et continuer sa vie, mais quelle vie ? Comment cela peut-être possible et quel est l’étrange pacte dont parle Pablo et dont elle n’a aucun souvenir ?

Sous couvert d’une amnésie totale, fait extrêmement rare mais tout à fait probable, Frédérique Deghelt passe au scalpel un couple envié de tous.

Là sous le propre regard de Marie, principale protagoniste, qui lit et relie tous les éléments de sa vie actuelle, avec son regard de jeune femme de 25 ans, idéaliste et entière, puisque pour elle ces dernières 12 années n’ont pas existé pour elle … ce qui provoque un décalage inévitable avec son entourage. Mais Marie apprend vite, si bien, qu’elle pourra cacher son secret, le temps de s’apprivoiser …

Son enquête la mènera effectivement à redécouvrir ce qu’elle fut avant cette amnésie, une jeune femme en pleine réussite, maman de trois adorables enfants, au couple sur la tangente, qui malgré l’admiration ou l’envie des uns et des autres, ne faisait plus illusion dans l’intimité …

Le regard acéré de Frédérique Deghelt ne fait aucune concession sur le temps qui passe et les dissensions qui naissent, les compromis qui tournent en compromissions et les cocons qui deviennent des carcans.

imageA voir !
Le site officiel de Frédérique Deghelt

Rendez-vous sur Hellocoton !