Chaque jour consumé dans le travail déposait quelques petites poussières de cendre sur son souvenir ; il rougeoyait encore, comme des braises sous le gril, mais finalement, la couche grise ne cessait de s’épaissir.

voyage_passé_zweigPremière des nouvelles inédites de Zweig publiées chez Grasset en 2008 et 2009, ce récit nous emporte au cœur du désir et de la passion inassouvie … la recette de l’amour perpétuel ? Pas si sûr …

Louis a gravi l’échelle sociale à la force de son caractère, sa persévérance et un esprit bien tourné qui fait de lui un allié fiable et précieux pour son patron, un riche industriel dont l’empire ne cesse de s’étendre. Ce dernier, tombant malade, souhaite faire de Louis, son assistant, ce qui impliquerait une proximité étroite, conduisant Louis à vivre chez son bienfaiteur.

Ne pouvant refuser cette offre, Louis est contraint de mettre son orgueil de côté, s’étant juré de ne jamais dépendre de quiconque après avoir officié comme précepteur au sein de riches familles après une enfance dans la pauvreté absolue.

Ainsi se passent deux années, deux années au cours desquelles il savoure la présence douce et rassurante de la femme du Conseiller, jusqu’à l’annonce solennelle de ce dernier : il est impératif de développer les affaires au Mexique, pour une telle mission, il se doit de faire appel à son fidèle assistant, son meilleur élément : Louis.

Passée la joie liée à une on-ne-peut-honorable proposition, Louis se sent défaillir … ainsi il ne verra plus sa bien-aimée. La nouvelle de son départ dévoile les sentiments et rapprochent les cœurs. Pourront-ils s’attendre encore deux années, date à laquelle la mission prendra fin ? Louis part au Mexique, ne pensant qu’à son retour … la Première Guerre mondiale se déclare. Les Anglais contrôlant les océans, il ne peut retourner chez lui. Son retour n’aura lieu que 9 années plus tard …

Zweig nous dévoile le récit de ce retour en multipliant les allers-retours dans le passé, dressant ainsi un portrait complet de ces amoureux d’antan et de maintenant, qui ont changé, évolué mais sont restés les mêmes au fond d’eux. Il joue magnifiquement sur l’ambivalence de la continuité dans le changement, apportant ainsi toute sa tension tragique à la nouvelle … car bien plus que la distance, c’est le temps qui aura peut-être raison des amants, qui n’ont pu évolué ensemble. Que faire alors d’un rêve qu’on ne peut abandonner : poursuivre ou laisser aller ? Ces sentiments mêlés et inextricables trouvent une limpidité déconcertante sous la plume de Zweig.

A voir !

Un site complet sur Stefan Zweig

Le Voyage dans le passé

Stefan Zweig. Traduction de Baptiste Touverey
Éditions Grasset. Édition bilingue.
172 pages. 11€. ISBN : 978-2-246-74821-2

Rendez-vous sur Hellocoton !