A la campagne, je ne peux rien faire à part : admirer. C’est pareil que s’ennuyer mais avec les yeux grand ouverts.

enfant_colas_gutman

Coup de coeur particulier pour ce lauréat du prix Sorcières 2012, mi-conte philosophique et mi-ode à l’imagination.

Mais pour mieux le comprendre, suivez les pas de Léonard, ce petit enfant citadin, un poil grognon, aux prises avec des parents irresponsables qui l’emmènent … à la campagne, un comble !

Ce qui devrait être un voyage bucolique est une véritable horreur pour le garçonnet qui préfère marcher sur les trottoirs plutôt que sur les sentiers, courir après les pigeons que rester comme un homme des cavernes au chaud … et (bien pire encore) admirer, se balader.
Au hasard d’un de ces fameux sentiers, où l’on se perd, Léonard se retrouve face à un mouton qui, bien naturellement, répond à son salut car il est poli. S’ensuit une conversation qui aurait tout l’air d’être anodine, si une question étonnante n’était pas posée à Léonard : un enfant, ça sert à quoi ? « Je crois que je ne sers à rien » ce qui ne va pas sans provoquer l’hilarité du mouton rejoint par une vache. Léonard va alors tenter de leur expliquer ce qu’est un enfant …
Vous aimerez sans doute les réflexions tendres et plutôt drôle de ce garçon, pour qui un animal en liberté ressemble avant tout à la faune dessinée sur sa couette, qui cherchera tant bien que mal à convaincre ces animaux un peu toqués de son utilité … bien décidé à le donner au loup, qui refuse un enfant pollué des villes ! A lire en famille car la lecture à voix haute rend plus vivant le texte et permet surtout de rendre les différentes intentions humoristiques. Paru dans la collection Mouche, il peut être lu en première lecture dès 7 ans.

L’enfant
Colas Gutman
Editions Ecole des Loisirs. Collection Mouche.
38 pages. 7€. ISBN : 978-2-211-20613-6

A voir !

le site de Delphine Perret
Colas Gutman sur le site de l’Ecole des loisirs

Rendez-vous sur Hellocoton !