« Dieu a intérêt à croire en moi, disait-il. Je suis un homme. Il voulait dire qu’un homme est plus important que Dieu parce que c’est lui qui a inventé Dieu, et pas l’inverse. »

femelles-Carol-Oates-femmesMais qui sont ces femelles ? Des femmes, âgées ou en devenir, anti-héroïnes à la dangerosité dissimulée, cachée, tapie dans l’ombre … Des femmes dangereuses car capables de tuer.

Quand Oates quitte le roman pour la nouvelle, cela donne neuf pépites au charme glauque et fascinant. Sa verve et son style sont toujours au service d’un imaginaire affûté comme la lame d’un couteau. En quelques lignes, Oates vous balade d’un univers à l’autre, dans neuf nouvelles bâties sur le roc : intrigues solides, suspens manié de main de maître et acuité spéciale pour dépeindre les accidentés de la vie et une société américaine trouble et bien moins policée que l’image qu’elle se prête.

Chaque nouvelle est une fenêtre sur un monde différent, dans un cadre ordinaire avec des personnalités décalées ou communes, amenées à commettre l’irréparable,

que ce soit la douce épouse dévouée mais manipulée (Avec l’aide de Dieu), la petite fille délaissée jalouse de son petit frère (Banshee) ou l’étrange Poupée, une jeune lolita, prostituée par son père, (dans un secteur bien spécifique « Ne Pas Toucher ») ou bien encore cette infirmière pratiquant l’euthanasie (Ange de miséricorde),  cette femme seule, élevant sa fille, à l’amant d’un soir brutal et invasif (Dis-moi que tu me pardonnes), la femme adultère liquidant son mari (Faim).

Toutes ces femmes sont peu ou prou des femmes apparemment inoffensives, jusqu’au point de rupture, atteint dans une tension grisante.

Et c’est là que réside tout le génie de Joyce Carol Oates, qui montre l’inextricable chemin de ruine qu’elles empruntent, dans une suggestion par petites touches, qui ne laisse jamais l’intrigue se dévoiler totalement

Membre de l’Académie américaine des arts et des lettres depuis 2008, professeur de littérature anglaise à Princeton, Oates est un auteur phare de la littérature américaine contemporaine

Les Femelles
Joyce Carol Oates.
Editions Philippe Rey.
281 pages. 19,80€. ISBN :  978-2-84876-096-4

Le site des éditions Philippe Rey

Rendez-vous sur Hellocoton !