On se fait toujours plus d’illusions sur son passé que sur son avenir, c’est connu.

sous le néflierCe roman peut être lu comme une sorte de journal intime « psychique » : rien n’est écrit et le narrateur ne se livre pas à un interlocuteur précis. Aussi le flot de l’écriture suit la cascade impétueuse des pensées du personnage principal, surnommé « Jack, Jack » par sa compagne, dont on ne sait que peu de choses. Celui-ci écrivain est très sollicité pour des interventions en bibliothèques. Suite à une opération de la bouche dont on ne saura jamais rien – pour quelle maladie et quels effets antérieurs sur son couple -, l’anti-héros est sommé de renouveler son style de vie, ce qui se traduit concrètement par la nécessité d’abandonner ses préceptes rigides, qui le force à tenir les cordes de la bourse familiale tel « un rat » et à commettre quelques négligences vis à vis de sa compagne.
Dès lors, nous suivons ses péripéties : perte de l’être cher, colère et deuil, mimétisme et pardon, retrouvailles de soi et de l’autre. L’écriture ne rend pas aisé le suivi du personnage. Son bouillonnement intérieur est très bien représenté sous cette plume vive, quasi-chaotique … au point de se demander si ce n’est pas d’une maladie psychique qu’il souffre plutôt que d’une réelle maladie de la langue. Mais ici psychisme et langage sont fortement liés. Prisonnier de ce premier, il lui est difficile d’amadouer et de maîtriser le second, avec les problèmes que cela pose : entre mutisme et débordement volubile, les actes manqués et les dérapages peuvent se multiplier. Dès le départ, la symbolique du langage est posée de façon très forte : opéré de la bouche, cet écrivain qui manie les mots et intervient lors de lectures publiques, est en fait un bien piètre communiquant. Maîtriser la langue et maîtriser le langage sont deux choses bien distinctes. Tempérer sa langue évite bien des conflits et l’art de la dialectique peut nous empêcher de tomber dans de cruelles situations. Un roman qui tient en haleine car nous ne savons pas quels sentiers l’auteur veut nous faire emprunter, avec un très beau travail sur la symbolique de la bouche et du langage, qui porte à réflexion.

Sous le Néflier
Jacques Serena
Edition de Minuit
176 pages. 13.80€. ISBN : ISBN : 9782707319968

Rendez-vous sur Hellocoton !