La Femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune » (art. X – Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, Olympes de Gouges)

9782203031777_Olympe_de_Gouges_Catel_Bocquet

Née à Montauban en 1748, Marie Gouze de son vrai nom, est la fille d’un amour adultérin entre sa mère et le dramaturge Jean-Jacques Lefranc de Pompignan. A cinq ans, sa mère étant devenue veuve, se remarie avec un autre beau parti. Ceci signera la séparation entre Marie et son père, qu’elle ne verra que bien des années plus tard.

Une vie d’aventure et d’engagement

Marie croît en grâce et en intelligence, mais à seize ans, elle doit se marier. Quoi de plus naturel pour sa mère et son frère aîné de jouer les entremetteurs et de la marier à un officier de boucher Louis-Yves Aubry ? Cet homme ambitieux et semblant réservé s’avère brutal et grossier. De cette union, naîtra un fils Pierre, qui deviendra vite orphelin de père. Ainsi prend fin par une noyade, ce « tombeau » que le mariage représenta pour elle. Désormais rien ne la retenant à Montauban, elle monte à Paris avec son fils, en compagnie de Jacques Biétrix de Rozières, un haut fonctionnaire de la marine. Elle   fréquente alors assidûment le théâtre et les salons, avant de se lancer dans l’écriture dramatique.

Une femme à la pointe du débat citoyen

Quand la Révolution éclate, cette femme très impliquée dans les milieux intellectuels met à profit ses talents d’écrivain pour diffuser ses idées. Tracts, affiches placardées, ses écrits politiques revendiquenttoujours le débat républicain que l’on soit un homme ou une femme. C’est ainsi qu’elle devientla pionnière du féminisme. De nos jours, son écrit politique le plus important reste sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, adressée à Marie-Antoinette. Toutefois cet engagement politique, qui va bien au-delà de la condition de la femme et s’élargit au droit des citoyens à la parole. Mais malheureusement, ses revendications ainsi que sa liberté de ton et cette franchise face à l’extrémisme croissant de Robespierre  ne sont pas au goût des Montagnards …

Un travail titanesque réalisé à quatre mains, on applaudit !

Je me suis plongée avec délectation dans le roman graphique de Catel et José-Louis Bocquet. Puissant et palpitant, il retrace quarante-cinq années d’un combat pour l’égalité des femmes. La narration rythmée met en lumière les périodes charnières de cette vie de femme à travers un portrait profond et intelligent. Une véritable réhabilitation  de cette femme révolutionnaire. Création à quatre mains, c’est également un gigantesque travail de documentation qui a été réalisé pour que nous puissions savourer ces quelques cinq cents pages qui se dévorent littéralement.

Olympe de Gouges
Catel & Bocquet
Édition Casterman. Collection « Ecriture ».
488 pages. 24€. ISBN : 978-2203031777

A voir !

Olympe sur le site de l’lHistoire par l’image
Catel & Bocquet interviewé sur actuabd

 

Rendez-vous sur Hellocoton !