C’est un énorme coup de foudre que je souhaite partager avec vous aujourd’hui : Phallaina, une bande défilée disponible sur l’App store et GooglePlay. Si, si vous avez bien lu, « défilée ». Par quel bout commencer tant je suis admirative de l’histoire mais aussi de sa réalisation technologique !

Phallaina_HD_01

Un  concept inédit : la bande défilée

Éclaircissons d’abord le concept de « bande défilée ». Il s’agit d’un nouveau mode  narratif  « transmedia » qui comme son nom le laisse à penser, utilise et mélange des média différents pour optimiser, densifier, l’expérience de lecture, qui devient véritablement « immersive ».  Afin de parcourir la bande dessinée présentée sous forme d’application, le lecteur la fait défiler par un simple balayage du doigt. Ainsi par cette simple manipulation, nous plongeons littéralement dans un long travelling haletant porté par une bande-son idéale : narrative, efficace et juste.

Une fable enote légende et modernité

Phallaina_HD_17Quant à l’histoire, elle nous emporte par son incroyable originalité : émotions, onirisme, légende grecque et sciences sont les quatre ingrédients clés d’une écriture qui vous surprendra jusqu’au bout. Nous croisons notre héroïne Audrey sur une plage. La jeune femme rentre dans l’eau, et glisse doucement dans les profondeurs, où poissons et baleines  blanches ne tardent pas à la rejoindre. Depuis toujours, les baleines l’accompagnent. à chaque malaise car Audrey a régulièrement des hallucinations et des évanouissements.  Après avoir rencontré un célèbre neurologue, elle peut donner un nom à son mal : l’épilepsie. Cependant une étonnante découverte est faite fois le diagnostic posé, elle découvre qu’elle possède une anomalie étonnante : un physeter, il pourrait la source mais aussi la clé de la guérison. Dès lors, elle entame une série de tests cliniques qui la mèneront à la croisée d’une légende grecque et d’une aventure personnelle étonnante.

C’est près d’une année de travail pour réaliser ce petit bijou innovant. Derrière ce projet, vous trouvez Marietta Ren, une jeune femme pleine de talent, auteure de bd et conceptrice réalisatrice de films d’animation issue de la renommée École des Gobelins. Parmi ses projets, elle a travaillé également sur le film Ernest et Célestine. Mais vous vous doutez bien que pour une telle réalisation une belle équipe a été mobilisée dont un sound designer (Côme Jalibert) un développeur technique (Christophe da Silva) un motion designer (Julien Barret), un assistant réalisateur (Martin Bessin), et bien entendu des producteurs, notamment le studio transmedia Small Bang, qui a réalisé une autre pépite dont je vous parlerai prochainement, un jeu documentaire Les saisons : Morphisis, qui accompagne la sortie du nouveau film éponyme de Jacques Perrin.

A voir !

imageUne co-édition Small Bang et France Télévisions Nouvelles Ecritures
Site de Phallaina
Site de Marietta Ren

Rendez-vous sur Hellocoton !