Certains objets sont voués à nous échapper, à nous manquer, d’autres les remplacent. On veut écrire un livre et c’est un autre qui vient. On croit inventer un héros et il a la tête de notre voisin de palier. J’écris toujours l’histoire d’à côté, jamais celle que j’avais prévue. Mon arme au canon recourbé atteint rarement sa cible et tire admirablement dans les coins. Dans quel but ? Je l’ignore, il semble que tout doive se faire à mon insu, comme pour préserver mon innocence, comme si je me méfiais de moi-même.

le remplacantRéalisez un voyage dépaysant dans le temps et l’espace en suivant ce remplaçant, ce second papi, qui sans avoir l’apparent éclat du premier, recèle mille et un talents, à commencer celui de conteur. Conter n’est pas chose aisée, mais avec ce livre, Agnès Desarthe, nous montre une nouvelle fois qu’elle en maîtrise les ficelles, même si bien malgré elle, elle semble manquer sa cible en écrivant toujours le livre qu’elle n’attend pas ! Mais pour notre plus grand bonheur, car Le Remplaçant est un livre pudique et émouvant, un magnifique hommage à ce papi unique, qui aura su trouver sa place en se détachant du premier et en respectant ce feu grand-père. Que de similitudes également avec Janusz Korzack, directeur de l’orphelinat du ghetto de Varsovie, un « remplaçant » lui aussi , qui devait faire l’objet de ce livre, un homme exemplaire qui s’efface devant un « exemplaire d’homme » ô combien touchant et attachant.

Le remplaçant
Agnès Desarthe
Editions de l’Olivier. Collection « Figures libres ».
87 pages. 12.50€. ISBN : 978-2-87929-644-9

A voir
imageLe site des Editions de l’Olivier

Rendez-vous sur Hellocoton !