On n’aurait pas pensé que son coeur battait à l’intérieur de sa poitrine sous ses muscles tendus, et qu’il avait la peur au ventre à l’idée de rater. Quand il était avec ses copains, il paraissait confiant, souriant et sûr de lui. Même sur le plongeoir le plus haut, il avait une expression calme, imperturbable. C’était probablement l’impression que Darren Flynn donnait de lui aux autres. Il fallait cacher tellement de choses! »

sexy-joyce-carol-oatesDeuxième lecture de cet auteur et la finesse de sa plume me plaît toujours autant.
Lu en parallèle avec Les Carnets de Lily B., les deux ouvrages forment un diptyque complémentaire, car ils abordent
l’adolescence du point de vue féminin et masculin.

Un dénominateur commun comme souvent dans cette littérature : le mal-être. A la fois physique et psychique, car nos deux héros, 15 et 16 ans respectivement, sont
confrontés à cette étape délicate de l’acceptation de soi mais aussi des autres.

Mal-être physique chez la jeune fille qui se trouve peu désirable en raison d’une cicatrice en forme de trèfle sur la tempe qui la pousse dans ses retranchements
sur un air de mieux vaut être belle et re-belle, que moche et re-moche (dixit Lily), tandis que Darren, héros Sexy de Joyce Carol Oates, ne
contrôle pas son image de jeune homme séduisant et séducteur malgré lui, ce qui n’est pas sans incidence.
Mais contrairement aux Carnets de Lily B. qui s’adresse avant tout aux lecteurs de l’âge de l’héroïne, 15 ans, ce  Sexy est plutôt destiné aux jeunes adultes par la gravité du sujet et la maturité nécessaire pour en comprendre les subtilités.
Darren est un nageur émérite qui comme tout sportif ne doit pas se contenter de ses performances en piscine pour obtenir une bourse.

 Voilà ce qu’il doit dépasser pour devenir ce bon élève qu’attendent ses professeurs. Voyant en lui un élève attachant et fondant sur sa personnalité de réels
espoirs d’amélioration, ceux-ci n’hésitent pas à lui donner un coup de pouce.
La pression familiale, Darren connaît. également. Entre un père qui souhaite
réaliser à travers son fils, ce qu’il n’a pu vivre lui-même, et un grand frère aimant jouer les gros durs, rouler des mécaniques et qui craint que l’affabilité de Darren cache une mollesse de caractère, voire une homosexualité.

Darren séduit ce qui le déstabilise, d’autant plus quand il se rend compte qu’il attire également certains hommes.
M Tracy lui propose de rendre un nouveau devoir, conscient que leur discussion précédente est une des raisons de ce devoir de piètre qualité. Darren refuse ce  « traitement de faveur ». Car il est conscient de sa propre responsabilité dans la réalisation de ce devoir. Cette maturité de Darren est une constante de ce roman. Pendant ce temps, un vent de  révolte souffle du côté des nageurs. Soit-disant « sacqué » par ledit Tracy, Kevin Pyne, un des nageurs qui a plagié son dernier devoir, décide dès lors de se venger du professeur à l’origine de son  exclusion. Un plan machiavélique se met en place sous les yeux de Darren et du lecteur. Adulé des jeunes filles de sa classe pour son esprit et son  intelligence, M Tracy sera attaqué sur des « apparences » défavorables. L’un va le trouver efféminé, alors qu’un autre se souvient qu’il assiste à l’ensemble des compétitions du club de natation :  la rumeur est trouvée. M Tracy serait homosexuel et pédophile. Une lettre anonyme est envoyée au proviseur. La réputation de Tracy en souffre instantanément. 

Sexy,
Joyce Carol Oates
Editions Thierry Magnier. Collection « Scripto »
222 pages. 9,90€. ISBN : 978-2-07-057468-1            

A voir !


Le site des Editions Thierry Magnier

                    

Rendez-vous sur Hellocoton !