J’ai fait un rêve merveilleux. J’ai rêvé qu’avec un petit groupe d’acteurs (uniquement des hommes, comme au temps de Shakespeare), nous avions monté Le Songe d’une nuit d’été. Un Songe fait de bric et de broc, quelques accessoires empruntés ça et là, des jolies chemises de nuit roses et un parasol blanc pour faire les filles, des fées (certes, un peu viriles !) improvisées avec des ustensiles de cuisine. Et miraculeusement, le « Songe » est apparu… Quelque chose de magique… »  Irina Brook

songeen attendant le songeShakespeare pour certains, l’évocation même de ce dramaturge peut réveiller de mauvais souvenirs scolaires, souvent limités à « Etre ou ne pas être … » et une approche un peu rude du théâtre (le théâtre se découvre au théâtre, joué, non pas lu de façon aride dans une salle de classe) . Or ce fut également le créateur de comédies légères aux intrigues enchevêtrées (ce qui ne signifie nullement compliquées) telles que « Beaucoup de bruit pour rien » (dont je vous recommande vivement la version cinématographique réalisée par Kenneth Brannagh, et pour savourer pleinement le jeu des acteurs en V.O.) ou « Le Songe d’une nuit d’été ».

C’est précisément de cette pièce et notamment d’une de ses interprétations l’objet de mon article aujourd’hui. Son adaptation par Irina Brook est un véritable enchantement, que j’ai pu découvrir lors du Festival des Chantiers Théâtre de Blaye  consacré au théâtre contemporain.

Cette adaptation d’Irina Brook « En Attendant le Songe » est pleine de poésie [ce nom vous dit surement quelque chose … son père, Peter Brook, directeur du Théâtre des Bouffes du Nord, est également réalisateur et acteur]. Cette version est réalisée avec un minimum de moyens mais beaucoup de créativité, ce qui crée un univers incongru et magique. Basée également sur un travail d’improvisation originel et original, la pièce est servie par d’excellents comédiens, qui se livrent à une véritable performance, enchaînant les tableaux (et donc le changement de costumes) car interprétant à la fois les protagonistes masculins et féminins … comme il était coutume au temps de l’auteur.

En un mot il s’agit d’un théâtre vivant, accessible, ludique et drôle, rempli de trouvailles, plein d’esprit et de surprises !

Si ce spectacle est programmé dans votre région, n’hésitez pas à aller le voir,  vous ne serez pas déçus.


En Attendant le Songe
D’après « Le Songe d’une nuit d’été » de Shakespeare. Mise en scène par Irina Brook.
Traductrice et assistante de mise en scène : Marie-Paule Ramo. Avec Vincent Berger, Jerry Di Giacomo, Cyril Guei, Gérald Papasian, Christian Pélissier, Augustin Ruhabura.

.songe.jpg
Rendez-vous sur Hellocoton !