Catégorie : Autres littératures étrangères

Lily la Tigresse

J’ôte le bouchon du flacon de cristal et en verse le contenu dans la baignoire qui se remplit lentement. Dans la transparence de l’eau, le violet foncé des cristaux de sel vire au lilas clair. Des particules élémentaires se détachent puis s’accolent. Transparence et couleur. Ecoulement et stase.

Maintenant, l’odeur. Le secret de la perfection du Tout réside dans un dosage pointilleux

lily la tigresseOu le leurre de la quatrième de couv’ dithyrambique.
J’ai dû perdre le sens de l’humour, ou peut-être le 2e voire 10e degré de l’auteur m’a échappé …
Avec un résumé attractif et un brin farfelu, l’envie de lire était pourtant au rendez-vous. Fantaisie, originalité, drôlerie … cette lecture s’annonçait sous les meilleurs auspices. Bon vous l’aurez deviné, je suis déçue, mais j’ai également le sentiment d’avoir été trompée ! Non pour moi ce livre n’est pas drôle. Il dépeint surtout une grande misère et a une « cohérence » qui est loin d’être transparente … Non cette histoire n’est pas drôle. Fantaisiste sûr. Les  Lily devient mince on ne sait comment (non c’est pas le résultat d’un régime … on bascule dans le fantastique …). En recherche d’amour, elle choisit de se donner à plusieurs hommes dans les endroits les plus sordides qui soit, sans aucune responsabilité et protection. Elle se voit offrir un bébé tigre par son ancien amant devenu une femme, mais qui ne refuse pas une nuit avec elle. Enfin sa meilleure amie, Ninouch, un brin simplette, est certes une ancienne prostituée mais la description de son parcours laisse coi : non la prostitution n’est pas anodine, surtout quand il s’agit d’un moyen de pression sur une femme. Non il n’y a rien de drôle à évoquer la prostitution infantile, dont elle a la charge pour le compte de son maquereau, car elle « aime bien les enfants » ! De même concernant la prostitution des personnes dites « anormales » …
Ce roman est vraiment décousu, certes on peut aller au-delà de ça, mais il révèle surtout une grande misère. Etonnant que Gallimard ai retenu une telle approche pour décrire ce livre, alors que l’auteur lui-même le dépeint comme un livre « très désespéré sur le renoncement » !! Sous cet angle-ci, oui, ce livre reflète vraiment le désespoir.

Lily la tigresse
Alona Kimhi
Editions Gallimard
432 pages. 22,30€. ISBN : 2070772853

A voir !

Le site des Editions Gallimard

Rendez-vous sur Hellocoton !

Saveurs assassines

Le but de l’art est de déranger. De planter une épine dans le coeur. Ce que le coeur fait ensuite, ce n’est pas le problème. C’est assez qu’il sente l’épine.

saveurs assassinesCe polar allie plaisirs gastronomiques et analyse psychologique. Kalpana Swaminathan nous plonge dans un week-end improbable de plaisirs du palais entre personnes qui ne se connaissent pas, provenant de différents horizons, mais évoluant dans l’upper-class et la jet-set indienne, la fameuse « page 3 » consacrée aux célébrités dans les journaux de Bombay1. Cela n’est pas sans incidence sur les profils psychologiques, l’esprit de caste et de classe au sein même d’une même caste reste prégnant.
Habilement écrit et rondement mené, ce roman est une véritable invitation au voyage au sein de la cuisine indienne notamment. En plaçant l’intrigue délicatement et fugacement, l’auteur nous met progressivement l’eau à la bouche, jusqu’au huis clos final, lors duquel les masques tombent. Mise en scène de soi, théâtralité et dissimulation fléchissent face à la perspicacité de Miss Lalli, une sexagénaire, qui s’en avoir l’air, garde l’oeil ouvert et le bon sur tout ce petit monde. L’enquête ne manque pas de piquant. Les personnages sont hauts en couleurs et l’écriture de Kalpana Swaminathan est purement savoureuse : son univers est non seulement coloré et chatoyant, mais tous les sens sont à l’honneur dans ses descriptions. Un roman qui se lit avec plaisir, goulûment même.

Salué comme le premier polar indien écrit en anglais, ce premier tome ouvre la voie à une série « Les Enquêtes de Miss Lalli », en espérant que l’audace de Kalpana Swaminathan fasse des émules parmi les écrivains indiens.

1 Titre original : The Page3 Murder

Saveurs Assassines

de Kalpana Swaminathan
Editions Le Cherche Midi. Collection « Ailleurs / Domaine indien »
348 pages. 17€. ISBN : ISBN : 978-2-7491-0954-1

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :