Catégorie : Littérature scandinave

Le caveau de famille de Katarina Mazetti

caveau.gifPour tous ceux qui ont lu, Le Mec de la tombe d’à-côté, il ne faut pas rater sa suite, Le Caveau de famille. Pour les autres, une séance de rattrapage s’impose …

Désirée Wallin est bibliothècaire, plutôt jeune, la petite trentaine, une femme « beige » habillée avec fadeur et semblant
sans gaieté … il faut dire que Désirée n’a pas de chance, malgré son jeune âge, elle est veuve. Son mariage n’a pas connu une vague, pas un mot plus haut que l’autre, ni un câlin plus fort que l’autre … un modèle de platitude et de tièdeur. Benny, célibataire endurci, est un drôle de zig, avec un style, dirons-nous personnel, mais pragmatique car adapté à son quotidien, puisqu’il est agriculteur et il doit désormais tenir la ferme familiale car sa mère est décédée … Pas très joyeux vous me direz … Ces deux-là se croisent régulièrement car Benny est la mec de la tombe
d’à-côté, celui qui vient déposer des fleurs sur la tombe kitsch de sa mère, tombe qui jouxte celle de feu Orjan, le mari de Désirée. Chacun ne peut pas se sentir jusqu’au jour où un sourire « soleil d’été » électrisera ces deux-là …

Dans ce deuxième opus, nous retrouvons Benny et Désirée, désormais ensemble, lui continuant son travail à la ferme, elle poursuivant sa carrière de bibliothècaire, en plein ascension, chef de projet. Ils se voient le week-end, elle passe de plus en plus de temps chez Benny … Le tandem va bon train, tant que chacun conserve son précarré, mais lorsque l’un évoque la vie à deux, aucun des deux ne souhaite « se sacrifier » pour cela, l’inévitable séparation pointe le bout de son nez …

Katarina Mazetti nous balade encore dans son univers si réaliste et si loufoque à la fois. Pas de quartier pour la vie de couple et celle de jeunes parents, elle creuse chaque petite faille, de ce que beaucoup  connaissent et que tous taisent : une vie bien, trop bien réglée, avec des enfants si énergiques et en même temps si envahissants, la difficile naissance d’un père ou d’une mère, la nécessaire évolution du couple qui loin de voir son amour divisé doit le multiplier pour mener tambour battant une vie de famille bien active. Drôle et acide à souhait.

Le Caveau de famille
Katarina Mazetti.
Editions Gaïa.
237 pages. 20€. ISBN : 978-2-84720-192-5

A voir !

Le site des Editions Gaïa

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti

Chacun crée son propre enfer de ce qu’il déteste le plus. Je créais mon enfer personnel en faisant défiler comme dans un film toutes les erreurs que j’avais commises et toutes les occasions ratées.

mazetti.gifEnvie d’un roman drôle à souhait ? Choisissez le Mec de la tombe d’à côté … Si vous êtes allergique aux histoires d’amour, prenez le temps de perdre quelques minutes à découvrir ces anti-héros de l’amour, vous serez peut-être étonnamment conquis par le style enlevé et mordant de Katarina Mazetti. Si irrémédiablement, vous n’aimez ni rire, ni aimer, passez votre route … Car humour et amour sont les deux piliers de choc de ce roman venu du froid qui ne vous laissera pas de glace !

Jugez-en donc par vous-même : Désirée Wallin est bibliothécaire, plutôt jeune, la petite trentaine, une femme « beige »
habillée avec fadeur et semblant sans gaieté … il faut dire que Désirée n’a pas de chance, malgré son jeune âge, elle est veuve. Son mariage n’a pas connu une vague, pas un mot plus haut que l’autre, ni un câlin plus fort que l’autre … un modèle de platitude et de tiédeur. Benny, célibataire endurci, est un drôle de zig, avec un style, dirons-nous personnel, mais pragmatique car adapté à son quotidien, puisqu’il est agriculteur et il doit désormais tenir la ferme familiale car sa mère est décédée … Pas très joyeux vous me direz … Ces deux-là se croisent régulièrement car Benny est le mec de la tombe d’à-côté, celui qui vient déposer des fleurs sur la tombe kitsch de sa mère, tombe qui jouxte celle de feu Orjan, le mari de Désirée. Chacun ne peut pas se sentir jusqu’au jour où un sourire « soleil d’été » électrisera ces deux-là …

Voilà un roman décapant à souhait, grâce à ce duo de choc, aux réparties aiguisées. Toujours drôle, un tantinet burlesque, ce roman est loin d’être une simple bluette à l’eau de rose. Sans verser dans une analyse psycho-socio très rebutante, Mazetti pose dans ce roman à deux voix une question que tout le monde se sera posé un jour : est-il possible de s’aimer, et cela durablement, malgré des différences de culture ou de valeur ?

Captivant et débridé à souhait …

Le mec de la tombe d’à-côté
Katarina Mazetti
Editions Actes Sud. Collection Babel.
253 pages.7,50€. ISBN: 978-2-7427-7190-5

A voir !

Le site des Editions Actes Sud

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :