Étiquette : adolescents

Dear George Clooney, tu veux pas épouser ma mère ? de Susin Nielsen.

george-clooney-susin-nielsen-divorceViolette Gustafson est une adolescente de treize ans qui s’est juré qu’il ne fallait pas qu’elle tombe amoureuse, même pas de Jean-Paul, ce nouvel élève francophone pas si mal du tout … Pour elle, l’amour est synonyme de cata depuis que ses parents sont séparés. Son père, désormais installé à Los Angeles, vit avec Jennica, sa nouvelle compagne un brin bimbo, et leur jumelles. Violette est, elle, restée avec sa mère Ingrid et sa petite soeur, Rosie à Vancouver.
Les femmes Gustafson ont leurs petits rituels, notamment celui de se retrouver tous les vendredis soir autour d’un DVD .. Mais ce soir finalement, Ingrid a un rendez-vous galant. Pour Violette, ce jour marque le début de tout un plan d’attaque visant à caser sa mère avec un homme qui la mériterait ! Car selon Violette, aucun des prétendants de sa mère n’est à la hauteur, tantôt alcoolique, tantôt allergique aux enfants, tantôt juste inintéressant …
Elle a du mal à comprendre d’ailleurs que sa mère tienne tant à retrouver un homme dans sa vie et enchaîne ainsi les rencarts malheureux, sous les bons (?)  conseils de son amie Karen.
Notre jeune héroïne n’hésitera pas alors à enquêter sur le nouvel amoureux de sa mère, Dudley « la saucisse » Wiener, entourée de Phoebe, sa fidèle amie, et de Jean-Paul . Mais ce n’est pas tout, l’adolescente à la forte tête, pense trouver la solution en écrivant à George Clooney. En effet, coiffeuse sur les plateaux de cinéma, sa maman le rencontra quelques années auparavant …  Cette aventure ne sera pas sans repos, car en plus de protéger sa mère, Violette doit faire face aux petits tracas et bobos de la vie d’une collégienne.

Ce roman drôle et tendre à la fois aborde le sujet déjà souvent traité du divorce et de la famille recomposée mais avec beaucoup de délicatesse, grâce notamment à son espiègle héroïne écorchée vive et truculente à souhait. Les scènes parfois loufoques sont également pleines de profondeur sur les interrogations de cette jeune fille, qui doit faire le deuil de la séparation de ses parents et accepter l’arrivée de sa belle-mère et de ses deux demies-soeurs. Cette quête d’un nouvel équilibre permet également à Violette de mieux comprendre les rapports complexes des adultes et que la relation de ses parents n’était peut-être pas aussi idyllique que ce qu’elle imaginait … Un joli roman jeunesse, au rythme trépidant, que l’on croque d’un trait !

Dear George Clooney.
Susin Nielsen.
Editions Hélium.
194 pages. 13,90€. ISBN : 978-2-358-51079-0

A voir !

La présentation du roman dans l’émission de Denis Cheissoux, L’as-tu lu mon p’tit loup ?
Le site de Susin Nielsen
Le site des éditions Hélium

Rendez-vous sur Hellocoton !

Confessions d’un gang de filles vs Foxfire

Ce qui vous lie au plus profond, vous ne pouvez le ressentir.
Sauf si on vous l’enlève.

confessions d'un gang de fillesAvant d’être un film de Laurent Cantet (Foxfire), Confessions d’un gang de filles est un portait au vitriol de l’Amérique des années 50 de la prodigieuse Joyce Carol Oates. Plaidoyer pour ces jeunes femmes cherchant plus de justice et de liberté, pamphlet contre ces mêmes confréries, dont l’univers se déconnecte inexorablement de la société, qui à vouloir la faire changer et la convaincre de sa bonne cause, ne peut que l’horrifier et en être rejetée.
Car ce que vous trouverez dans ce livre, pêle-mêle (mais dans un désordre bien orchestré, ainsi que le sont les intrigues remuantes de Oates, laissant le lecteur sans répit), c’est une aspiration forte et irrépressible des ces jeunes filles à être aimées pour ce qu’elles sont, certaines abandonnées de leur famille ou isolées, à être respectées que ce soit par les hommes ou par les consœurs. C’est l’histoire de jeunes femmes qui se choisissent une famille, se choisissent pour sœurs, dans un monde qui leur semble hostile et dans lequel il leur semble nécessaire de rétablir une certaine justice.
C’est un monde animé par des idéaux et par le charisme de Margaret, dite Legs, dont le père n’est qu’une ombre depuis le décès de sa femme. Empreinte des idées de liberté et d’égalitarisme, elle édicte la table des lois de Foxfire, où chacune trouvera refuge et se dévouera (jusqu’à la mort ou l’exclusion  s’il le faut). Simples suiveuses ou partisanes déterminées, chacune d’entre elles souhaite se réaliser dans cette nouvelle famille aux membres disparates.  S’illustrant d’abord dans des actes anodins, comme punir un oncle cherchant à négocier sa machine à écrire destinée aux rebuts contre cinq dollars ou une gentillesse, le clan va très vite évoluer aux marges des règles communes, car pour vivre ses rêves ou tout simplement survivre, il faut subvenir à ses besoins …

Dans son adaptation cinématographique, Laurent Cantet nous propose une interprétation libre et pourtant quasi évangélique du bouleversant roman de Oates, où l’on retrouve une même tension tragique, montant progressivement, taisant avec pudeur le passage à Redbank de Legs pour mieux se focaliser sur ses camarades d’infortune. Cette adaptation est d’une très grande qualité et servie par l’interprétation magistrale de ces jeunes femmes.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :