Étiquette : émotions

Je t’aime tous les jours de Malika Doray

Mon petit amour, je t’aime tous les jours.
Même ceux où je pars, car je reviens toujours.

je t'aime tous les jours mailla dorayUne maman part en voyage, ou au travail, ou on ne sait où … Mais son petit loulou est rassuré par ses bisous et quelques cailloux.
Voilà un petit album joyeux comme sait en tricoter Malika Doray, auteur également de « Il faut savoir dire non » et « Un ballon pour ». Dans cet opus, nous retrouvons cette famille de lapins si chère à Malika Doray. Une longue absence est en perspective, comment faire pour la surmonter ? Et surtout rassurer le tout-petit qui peut craindre l’abandon …
Avec quelques astuces, un dessin pour maman et surtout des cailloux pour compter les jours qui passent, les retrouvailles ne tardent pas et l’attente se fait plus douce, au son de « Mon petit amour, je t’aime tous les jours. Même ceux où je pars, car je reviens toujours.  »

Un joli album, aux couleurs simples et aux silhouettes franches, format calendrier pour aussi tourner les pages chaque jour qui passe.

Je t’aime tous les jours.
Malika Doray.
Editions Didier Jeunesse.
24 pages. 12,10€. ISBN : 9782278056620

A voir !

Les éditions Didier jeunesse

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans mon coeur de petit chat, de Marypop &Arianna Tamburini.

9782849141540_dans_mon_coeur_de_petit_chatPas facile de comprendre les différentes émotions lorsque l’on est enfant ! Comment mettre des mots sur ce que l’on ressent quand on ne sait pas justement ce que c’est précisément ? Et pourquoi je suis fâché de voir un copain avec un jouet qui me plaît ? Y-a-t-il de bonnes et de mauvaises émotions ? Dur de comprendre ce qui se passe dans ce petit coeur de chat … Pour  mieux y parvenir, quoi de mieux qu’un animal aussi câlin que le chat pour explorer ce sentier méconnu et vaste des émotions ?

Dans mon petit coeur de chat, l’enfant découvre à chaque page une émotion particulière, simplement avec une phrase qui évoque clairement et concrètement une scène représentée sur une belle double page. Pas de psychologisme, ni de morale, ici les émotions ne sont pas évaluées, juste montrées avec douceur et subtilité. Avec ces grandes doubles pages, l’enfant plonge littéralement dedans. Les dessins également très évocateurs d’Arianna Tamburini accompagnent des textes simples mais parlants, l’enfant retenant tantôt une image forte (le chat rougissant de colère), tantôt un mot ou une expression (la moutarde qui lui monte au nez).

Une belle découverte permettant à la fois de réfléchir, de se rassurer (non, je ne suis pas le seul à pouvoir être jaloux) tout en apprenant de belles expressions imagées.

Dans mon coeur de petit chat
Marypop. Arianna Tamburini.
Editions Scarabéa.
72 pages.978-2849141540

A voir !

Editions Scarabéa
Blog d’Arianna Tamburini

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner c’est donner , de Stéphanie Blake.

donner-stephanie-blake-donDonner, prêter, recevoir, remercier, que c’est compliqué tout cela ! Surtout quand on est petit.

Simon et Ferdinand se lance dans un hasardeux échange de voiture ! Simon allant jouer chez son ami, y apporte trois voitures différentes : une bleue, une verte, une jaune. Mais la concurrence est rude face à la voiture rouge de Ferdinand, qui n’est ni en toc, ni en plastoc … Après moults argumentations, les deux amis se donnent leurs joujoux réciproques, c’est alors que le soir la voiture de Ferdinand casse, et Simon découvre à l’intérieur une drôle de surprise …

Stéphanie Blake sait épingler toutes les situations de la vie courante des petits hommes et les retranscrire dans l’univers de Simon, son lapin de héros. Ici, les enfants retrouvent dans un album gai aux aplats vifs et colorés, une situation de leur quotidien entre copains. Les textes sont courts, drôles et simples.

caca_boudin.jpg

Dans l’album « Caca boudin », on découvre une autre facette de Simon le facétieux, cette fois en famille. Peu importe qui lui parle, que ce soit papa, maman ou sa soeur, notre héros n’a qu’un seul mot à la bouche « caca boudin » … il le répète à tout-va sans jamais s’en lasser, au grand dam de son entourage.

Et quand le loup lui dit qu’il va le croquer, Simon fait le fier et lui répond aussi « caca boudin », ce qui ne l’empêche pas d’être dûment croqué ! Mais s’il est bel et bien croqué, le loup ne se sent guère mieux après l’avoir avalé.Il tombe malade, et ne répond son tour « caca boudin ». Sa femme appelle alors le médecin, qui n’est d’autre que …

Tout en suspens, cet album autour des mots interdits, est une pépite qui ravit l’heure de l’histoire. Avec tout autant de simplicité, presque de magie, Stéphanie Blake transforme un épisode du quotidien, un tantinet agaçant ou dérangeant au quotidien, en une aventure drôle et originale.

Donner c’est donner
Caca boudin
Stéphanie Blake.
Ecole des Loisirs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nina et les oreillers, de Maylis de Kerangal

« Je m’appelle Nina, j’ai neuf ans. J’habite au septième étage d’un immeuble rococo. Chez moi, le plancher craque, le couloir est tordu comme un bretzel, et ma chambre petite avec une grande fenêtre. J’ai trois copines à la vie à la mort, un chat, deux grands frères, et un voisin de mon âge très énervant. Ma nouvelle vie a commencé le soir où j’ai trouvé un oreiller tout neuf posé sur mon lit… »

Nina-el-les-oreillers-KerangalNina a un oreiller tout ramollo, sans aucun rêve dedans. Lorsque sa maman lui offre un nouvel oreiller, tout neuf, en véritables plumes d’oie, dodu et chaleureux à souhait, commence une nouvelle vie pour Nina, une vie nocturne très riche et intense pleine de rêves doux et farfelus. En pénétrant dans cet univers des rêves, Nina fait une drôle de découverte, en utilisant l’oreiller de quelqu’un d’autre, elle accède aux rêves de cette personne. Une surprise étonnante attendra Nina.

Dans ce bel album pastel, illustré par Alexandra Pichard, Maylis de Kerangal nous emmène dans un univers cotonneux et chaudement délicieux, qui nous donne envie de filer sous la couette pour faire de beaux rêves.
Maylis de Kerangal met de côté sa casquette d’éditrice jeunesse et d’auteur pour adultes dans cette première incursion en littérature de jeunesse en tant qu’auteur.
Une belle réussite pleine de poésie et de tendresse pour cette histoire où nous suivons cette petite fille nouvellement rêveuse dans le monde de l’imaginaire et dans son quotidien, avec son entourage, qu’elle aime ou apprécie moins, comme cet étrange voisin. Grâce à cette étonnante magie, elle découvre d’un œil nouveau les désirs des uns et des autres, ce qui les rend plus encore attachants ou peut surprendre Nina à plus d’un titre !

Nina et les oreillers.
Maylis de Kerangal, Alexandra Pichard.
Editions Hélium.
26 pages. 14,90€. ISBN : 978-2-358-51046-2

A voir !

Le site d’Alexandra Pichard

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :