Étiquette : Noir c’est noir

Les Femelles, de Joyce Carol Oates.

« Dieu a intérêt à croire en moi, disait-il. Je suis un homme. Il voulait dire qu’un homme est plus important que Dieu parce que c’est lui qui a inventé Dieu, et pas l’inverse. »

femelles-Carol-Oates-femmesMais qui sont ces femelles ? Des femmes, âgées ou en devenir, anti-héroïnes à la dangerosité dissimulée, cachée, tapie dans l’ombre … Des femmes dangereuses car capables de tuer.

Quand Oates quitte le roman pour la nouvelle, cela donne neuf pépites au charme glauque et fascinant. Sa verve et son style sont toujours au service d’un imaginaire affûté comme la lame d’un couteau. En quelques lignes, Oates vous balade d’un univers à l’autre, dans neuf nouvelles bâties sur le roc : intrigues solides, suspens manié de main de maître et acuité spéciale pour dépeindre les accidentés de la vie et une société américaine trouble et bien moins policée que l’image qu’elle se prête.

Chaque nouvelle est une fenêtre sur un monde différent, dans un cadre ordinaire avec des personnalités décalées ou communes, amenées à commettre l’irréparable,

que ce soit la douce épouse dévouée mais manipulée (Avec l’aide de Dieu), la petite fille délaissée jalouse de son petit frère (Banshee) ou l’étrange Poupée, une jeune lolita, prostituée par son père, (dans un secteur bien spécifique « Ne Pas Toucher ») ou bien encore cette infirmière pratiquant l’euthanasie (Ange de miséricorde),  cette femme seule, élevant sa fille, à l’amant d’un soir brutal et invasif (Dis-moi que tu me pardonnes), la femme adultère liquidant son mari (Faim).

Toutes ces femmes sont peu ou prou des femmes apparemment inoffensives, jusqu’au point de rupture, atteint dans une tension grisante.

Et c’est là que réside tout le génie de Joyce Carol Oates, qui montre l’inextricable chemin de ruine qu’elles empruntent, dans une suggestion par petites touches, qui ne laisse jamais l’intrigue se dévoiler totalement

Membre de l’Académie américaine des arts et des lettres depuis 2008, professeur de littérature anglaise à Princeton, Oates est un auteur phare de la littérature américaine contemporaine

Les Femelles
Joyce Carol Oates.
Editions Philippe Rey.
281 pages. 19,80€. ISBN :  978-2-84876-096-4

Le site des éditions Philippe Rey

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Prédicateur de Camilla Läckberg

Patrik reconnut là son supérieur hiérarchique. Ça, c’était davantage le jargon de Mellberg. D’expérience, il savait cependant que ça ne servait à rien d’essayer de corriger ses opinions. C’était plus simple de laisser tout cela entrer par une oreille et sortir par l’autre.
— Qu’est-ce qu’on sait de la victime ?
— Rien pour l’instant. Environ vingt-cinq ans. Son seul vêtement, si on peut appeler ça un vêtement, est un sac à main, sinon elle est entièrement à poil. Jolis nichons, d’ailleurs.
Patrik ferma les yeux et répéta silencieusement, comme un mantra intérieur : “Il partira bientôt à la retraite. Il partira bientôt à la retraite…”

Le Prédicateur de Camilla LackbergCe polar venu du froid fait partie d’un ensemble de cinq ouvrages dont le personnage central, Erica Falck, devient enquêtrice malgré elle. Dans cet opus, à Fjällbacka, une jeune femme est retrouvée morte dans la brèche du Roi, reposant sur deux squelettes, qui s’avèrent être les dépouilles de deux jeunes femmes disparues vingt-quatre plus tôt … Le mode opératoire de l’assassin est le même, sauf que le principal suspect de l’époque repose lui aussi six pieds sous terre. Très rapidement, une seconde jeune femme disparaît. La police a près d’une semaine pour la sauver de ce tueur sadique. Erica trépigne, enceinte elle ne peut s’impliquer dans l’enquête autant qu’elle le voudrait, et c’est Patrick Hedström, son compagnon et membre de la police locale, qui devra faire preuve d’une méthodologie sans faille, pour arriver à résoudre cette intrigue et percer le secret de la famille Hult, au coeur de la précédente vague meurtrière.  Qui se cache derrière cela et pourquoi ?

Le style enlevé de Camilla Läckberg est un pur plaisir. L’intrigue est complexe et rythmée, et le suspens est maintenu jusqu’aux dernières pages. Les amateurs de polars trépidants seront entraînés dans une enquête passionnante et fascinante. C’est pour moi une très agréable découverte, que ce polar dévoré en deux jours, et qui donne envie de se plonger dans les autres opus, les dernières pages lues ! Petite précision et non des moindres : il n’est absolument pas obligatoire d’avoir lu le tome précédent, chaque enquête étant indépendante mais si l’on retrouve des personnages conducteurs !

Le Prédicateur
Camilla Läckberg
Editions Actes Sud. Collection « Actes noirs »
384 pages. 22€. ISBN : 978-2-7427-8179-9

A voir !
Le site des éditions Actes Sud

Rendez-vous sur Hellocoton !
Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers:

%d blogueurs aiment cette page :