Sorcières : je n’aime pas le mot. Il sent le château fort et le bûcher, le bonnet pointu et le manche à balai, j’en passe et des meilleures. Tout un folklore désuet qui date du Moyen-âge.
Moi, de ma vie, je n’ai jamais porté de chapeau, et encore moins de chapeau pointu. Pointu pour pointu, je préfère les escarpins à très hauts talons. Quant au balai volant, laissez-moi rire. Quand je veux voler, je prends l’avion comme tout le monde.

verte de marie desplechin Ce roman humoristique et cocasse nous narre l’histoire d’une petite fille Verte, 11 ans, qui voudrait être comme les autres et se marier. Or la vie de cette fillette n’est pas facile …
Dur, dur de devoir suivre l’héritage familial, quand vous êtes affublés du prénom – hum  riducule – de Verte, que vous ne connaissez pas votre père dont votre mère s’est séparée pour mieux éveiller … votre nature de sorcière ! Qui justement ne s’éveille pas assez rapidement au grand dam d’Ursule. Cette dernière confie donc la cause de son désespoir à sa mère, Anastabotte, pour que celle-ci la forme à la sorcellerie … elle l’a bien formé quand elle était jeune et indisciplinée, alors pourquoi ne réussirait-elle pas avec Verte ? Les résultats sont surprenants …

Ce roman sur les relations complexes entre mère et fille, les grand-parents, l’affirmation de soi et de le désir d’indépendance des enfants se lit d’une traite. Trois générations s’expriment tour à tour et livrent leurs pensées, sous forme de roman à quatre voix. De quoi percevoir les difficultés que rencontrent mère, fille et grand-mère !

Prix « Tam-Tam ».

Verte
L’Ecole des Loisirs.
A partir de 9 ans.
180 pages. 7.50€. ISBN :  2211041787

A voir !

Le site de l’Ecole des Loisirs

Rendez-vous sur Hellocoton !